Arnarfjörður: la magie des fjords de l'ouest de l'Islande

Rédigé par Sandrine Publié le 10/01/2017
Intérêt
Accès

Les fjords de l'ouest de l'Islande, appelés généralement Westfjords, regorgent de merveilles. Sur des milliers de kilomètres, les côtes de l'île plongent dans le bleu l'océan formant d'incroyables paysages. A l'extrême ouest du pays, la mer découpe la terre formant de profonds fjords.

Arnarfjörður est probablement le plus beau d'entre eux.

Arrivée au bord d'Arnarfjörður: l'incroyable descente sur Bíldudalur

Sur plus de 30 km, les eaux s'avancent dans les terres et pour se scinder en deux grands chenaux. Ne manquez pas d'arriver depuis le sud par la route 63. La route passe un col avant de descendre vers le petit village de pêcheurs de Bíldudalur. Après avoir passé le col, la vue se dévoile. Les parois s'écartent alors pour laisser apparaitre le village en contrebas, au bord du fjord comme si le décor avait été sculpté pour lui.

L'été, en fin de soirée, lorsque le soleil se couche au nord, la vue y est absolument splendide. Nous regrettons de ne pas avoir fait de photo, tant nous contemplions le paysage bouche bée. Hélas le lendemain matin le temps était à la pluie, gommant un peu le charme de l'endroit.

Sur la rive sud d'Arnarfjörður: plages paradisiaques et falaises abruptes

A partir de Bíldudalur, empruntez ensuite la route 619. Celle-ci n'est pas goudronnée et comporte quelques nids de poule mais tout à fait franchissable avec une petite citadine.

Cette route n'est pas célèbre et pourtant, il s'agit de l'une des plus belles routes de notre voyage. A flanc de fjord, le chemin remonte jusqu'à la pointe, longeant de superbes plages de sable clair, que l'on ne soupçonnerait pas!

Les paysages dévoilent un décor féérique. Le chemin navigue entre des lagons d'une eau bleu turquoise limpide, des douces vallées et des parois abruptes. C'est ici que le fjord est le plus large, la rive opposée se trouvant à environ 10 km. Si vous avez la chance d'avoir du soleil, vous ne regretterez pas d'avoir roulé jusqu'ici.

C'est le midi que les couleurs sont les plus belles, le soleil illuminant le sable sous l'eau et la teintant d'une belle couleur azur.

Par manque de temps nous avons dû rebrousser chemin au bout d'une dizaine de kilomètres, mais nous nous sommes promis d'y retourner, cette fois jusqu'au bout!

Au bout du fjord

La route 63 se poursuit maintenant vers l'est où elle contourne la partie sud du fjord et rejoint ensuite la route 60 qui s'éloigne du bord de l'eau.

La route prend de l'altitude et offre de nouveaux paysages. Elle se transforme en chemin, traversant des plaines de petites collines à perte de vue. On se croirait dans un autre monde. Par-ci, par-là, on aperçoit de petits lacs encore enneigés avec leurs cascades. On aimerait s'y caler le temps d'un pique-nique au soleil.

La rive nord d'Arnarfjörður: contrastes au bord de l'eau

Après une vingtaine de kilomètres, la route 60 rejoint enfin le fjord Arnarfjörður, cette fois sur sa rive nord. Le chemin entame alors une magnifique descente vers les berges, en passant tout près de la belle cascade de Dynjandi. Ici, la vue est à nouveau superbe. Les dégradés de gris et de verts plongent dans le bleu profond et froid de l'eau.

Sur près de 20 km, la route nous laisse profiter de cette impressionnante beauté. Elle effleure presque la surface de l'eau, avant de s'en aller vers de nouveaux fjords plus au nord.

Si vous le pouvez, découvrez cette partie en fin de journée, lorsque le soleil est bas. Les rayons viendront illuminer les parois du fjord avant de se refléter dans la mer, conférant une atmosphère presque magique.

Notre avis

Vous ne voulez pas rater nos prochaines publications? Il y a plein de moyens pour nous suivre!
Comment suivre Smartrippers ?

Commentaires
Aucun commentaire
Ecrire un commentaire