Yellowstone: Du rêve à la réalité - Arrivée et découverte du parc

Rédigé par Sandrine Publié le 13/02/2017

Le parc de Yellowstone m’a toujours fait rêver. Je ne sais plus trop comment j’ai appris l’existence de ce parc, ni ce qui m’avait tant convaincu à l'époque, mais bien avant mes 10 ans, je m’étais promis d’y aller un jour. Au fil des années j’ai grandi, toujours avec cet objectif en tête. Alors quand nous avons pris nos billets pour le Canada en 2013, j’ai sauté sur l’occasion de pouvoir ajouter une étape à notre programme.

Il fallait qu’on y aille, que je puisse enfin réaliser l’un de mes plus beaux rêves d’enfance. Alors depuis Montréal, nous avons pris un vol jusqu’à Billings dans le Montana pour passer 5 jours dans le parc avant de rejoindre New York. Certes cette escapade ne s’intégrait pas de manière logique dans notre itinéraire, mais il m’était inconcevable de rentrer en France sans avoir découvert le parc national de Yellowstone.

La route jusqu'au parc de Yellowstone

Le 18 septembre 2013 à 8h20, nous montons dans l’avion à Montréal. Après une escale à Minneapolis nous arrivons en début d'après-midi à Billings, l'une des grandes villes possédant un aéroport près du parc. Enfin, quand je dis "près", c'est relatif, car 300 km nous séparent encore du parc, celui-ci étant situé dans une zone peu habitée et donc assez mal desservie par les transports aériens.

Nous récupérons notre voiture de location et nous prenons la route direction West Yellowstone, une petite ville-étape située à l’ouest du parc, qui sera notre camp de base pendant l’ensemble de notre séjour.

Autoroute 90 entre Billings et Bozeman

La route traverse de beaux paysages, mais le vent violent n’aide pas pour la conduite. Le temps est chaotique, quelques éclaircies alternant avec des pluies orageuses violentes. Nous sommes déjà à 1500 mètres d’altitude et nous apercevons au loin quelques sommets à plus de 3000m. L’autoroute s’arrête à Bozeman. Nous bifurquons alors sur une route nationale qui nous emmènera jusqu'à West Yellowstone.

Sur l'autoroute 90 entre Billings et Bozeman.

Neige sur les contreforts du parc de YellowstonePlus la route nous rapproche du parc, plus le temps est exécrable. Après la pluie, vient le brouillard. Il fait de plus en plus froid et la neige n’est pas loin! Les premiers contreforts du parc apparaissent et déjà nous constatons les impressionnants dégâts de l’incendie de 1988. Tels des cures dents, les vestiges des sapins brûlés et dénudés parsèment les valons à perte de vue. A leurs pieds, la nouvelle génération grandit, comblant peu à peu les vides provoqués par ce sinistre d'origine naturel et qui permet à la végétation de se régénérer.

Après 3h30 de route, nous atteignons enfin West Yellowstone au terme d'une journée de trajet très éprouvante. Dehors il fait un froid de canard (4°) et nous sommes congelés. La nuit tombe, nous nous endormons, impatients de découvrir la suite.

Premiers pas dans le parc: quand l'émerveillement est permanent

Au petit matin le temps est gris mais il ne pleut plus. La température est fraiche et avoisine les 0°C, il a gelé cette nuit. Il est près de 7h45 quand nous partons, pressés de découvrir le parc. Après nous être ravitaillés pour la journée, nous passons le contrôle d’entrée et réglons les 25$ de notre pass valable 7 jours. Yellowstone nous ouvre enfin ses portes, mon rêve est sur le point de se réaliser.

Rivière fumante Yellowstone

La route est belle et longe de jolies praires bordées de pins. Assez rapidement nous atteignons une rivière d’où s’échappe un filet de brume. Au loin, de gros nuages blancs et opaques s’élèvent du sol, faisant penser à un incendie. Un frisson me parcourt tout le corps. Nous y sommes!

Terre qui fume, Yellowstone

Sous la chaleur de la terre, le sol tout entier fume et nous plonge dans un univers apocalyptique. On sent que l’activité géothermique est toute proche. Comme de grands enfants, nous regardons ce spectacle émerveillés en continuant d’avancer. On ne se parle pas, on sent juste l’émotion nous envahir.

Fumerolles Yellowstone

Bison YellowstoneAprès quelques kilomètres nous apercevons des élans non loin de la route! Plus loin, nous croisons notre premier bison qui nous regarde, impassible depuis le bord de la route. Ici ils sont en totale liberté et sont prioritaires sur les routes.

La route continue de longer la rivière qui semble de plus en plus chaude. Les forêts de pins laissent place à de belles clairières paisibles. Après 45 minutes, nous atteignons l'une des routes principales du parc qui relie l'ensemble des points d'intérêt en formant un grand 8.

En route vers le sud de Yellowstone: une succession de paysages incroyables

Pour ce premier jour, la météo n'étant pas bonne au parc de Yellowstone, nous décidons de faire route plus au sud, pour y découvrir le parc national de Grand Téton et ses superbes sommets culminants à plus de 4000 mètres. Nous prenons donc la route en direction du sud.

Les kilomètres s'enchaînent, dévoilant une succession de solfatares, geysers et sources chaudes à proximité de la route, mais nous essayons de ne pas trop regarder pour nous garder la surprise lorsque nous reviendrons.

La route monte progressivement et entre maintenant dans une forêt de sapins. La neige se met à tomber et la végétation se couvre rapidement d'un beau manteau blanc d'environ 3 à 4 cm. La route devient glissante alors c'est avec prudence que nous avançons, prenant le temps d'admirer les beaux paysages qui se dévoilent.

Yellowstone sous la neige

Panorama enneigé sur le lac de Yellowstone

Nous franchissons un petit col, puis de l'autre côté l'averse de neige cesse et bien vite la route se dégage. En quelques minutes le décor se transforme, nous offrant de nouvelles couleurs. La route défile, les paysages se succèdent et ne se ressemblent pas! Nous longeons maintenant une rivière qui serpente dans une vaste prairie. Plus loin, le bruissement d'une petite cascade vient troubler la quiétude des environs. Nous respirons profondément et profitons de chaque minutes de cette nature si belle.

Clairière et rivière Yellowstone

Rencontre inespérée et furtive: oh un ours!

Après environ 2h00 de route, nous approchons de l'entrée de Grand Téton NP lorsque la voiture que nous suivons s'arrête. Interpellés nous regardons autour de nous et à notre gauche, de l'autre côté de la route, nous apercevons un ours! Il n'est qu'à quelques dizaines de mètres et sa balade tranquillement à la lisière d'un bois. Nous sautons de joie! Apercevoir un ours au bout de seulement quelques heures dans le parc était totalement inespéré!

Vite, nous fouillons dans notre sac pour récupérer le téléobjectif. L'ours avance doucement la tête baissée. Il ne semble pas perturbé par la petite dizaine de photographes sortant de leurs voitures dans le plus grand silence.

Ébahis, nous ne quittons pas la scène des yeux jusqu'à ce que l'ours regagne la forêt. Malheureusement, nous perdrons 2 jours plus tard notre SD card avec toutes les photos de notre reflex. Nous nous consolerons avec une photo prise à la volée avec notre appareil compact.

Ours Yellowstone

Après cette rencontre fortuite et inespérée, nous poursuivons notre route au sud, vers les hauts sommets de Grand Teton National Park. Il est près de 11h du matin. Le plus beau reste à venir!

A suivre!

Pour ne pas rater nos prochains articles, abonnez-vous à notre newsletter personnalisée !

Commentaires
2 Commentaires
  1. Author avatar
    Sophie
    18/02/2018

    Je suis allée deux fois à Yellowstone. Une fois avec mes parents, je devais avoir 18 ans et cet endroit est resté à mes yeux le paradis sur terre. J'y suis retournée quelques années plus tard avec mon mari, il y avait un énorme incendie et nous n'avons pu visiter tout le parc, des routes étant fermées. Je n'ai qu'une envie : y retourner un jour. Du coup, tes articles me rappellent de bons souvenirs (oui, meme celui du camping! :D )

    • Smartrippers avatar
      Smartrippers
      18/02/2018

      Oh quel dommage pour l'incendie, je n'ose pas imaginer votre frustration à ce moment :-( Je vous souhaite vraiment de pouvoir y revenir pour compléter votre découverte! C'est un lieu dont il est impossible de se lasser, tant la nature est belle, sans parler des sources chaudes qui changent d'allure à chaque saison! Et pour le camping, c'est plutôt chouette au final (si on a pas froid ^^)

Ecrire un commentaire