Fermer
  1. Islande
  2. Fjords de l'Ouest
  3. Westfjords d'Islande: le guide complet pour préparer votre séjour
Sandrine
Rédigé par Sandrine Mis à jour le 07/09/20

Si vous recherchez le bout du monde, il se trouve peut-être dans les Westfjords de l'Islande! Cette région de l’extrême nord-ouest de l'Islande, appelée en français "les fjords de l’Ouest", forme une grande péninsule de 150 km de long par 100 km de large où se répartissent plus d'une vingtaine de fjords.

Ces paysages uniques ont été formés par des milliers d’années d'érosion, grâce à d’immenses glaciers aujourd'hui disparus, qui ont sculpté les anciennes et épaisses coulées de lave, creusant sur leur passage les fjords que l'on peut admirer. Même si l'on trouve également de très beaux fjords sur la côte Est de l'Islande, la région des Westfjords reste exceptionnelle par sa beauté sauvage et ses grands espaces, d'autant plus qu'elle recèle quelques merveilles.

Nous avons eu la chance de venir à 3 reprises dans les Westfjords, ce qui nous donne un aperçu assez complet de la région. Dans cet article, nous allons donc lister les nombreux points d'intérêt à découvrir dans les Fjords de l'Ouest de l'Islande, regroupés par zones: le Nord, l'Ouest puis le Sud. Nous vous donnerons également plusieurs conseils pour préparer votre itinéraire et séjour dans les Westfjords.

1Découvrir le Nord des Westfjords

Avec leur situation géographique excentrée, les Westfjords sont une destination peu fréquentée. Les nombreux kilomètres à parcourir pour découvrir cette région reculée font que les Fjords de l'Ouest sont souvent délaissés lors d'un court séjour en Islande, et pourtant les paysages y sont magnifiques! 

Mais de toutes les zones des Westfjords, celle du nord reste la moins visitée et la moins peuplée. Le nord n'en reste pourtant pas moins intéressant à découvrir.

La route 643

La route 643 longe l'Est de la pointe Nord des Westfjords jusqu'au minuscule village de Árneshreppur, au bord du Norðurfjörður. Nous avons hésité à deux reprises de parcourir cette longue route, mais voyageant avec un bébé qui s'ennuie en voiture, nous avons malheureusement à chaque fois fait l'impasse sur l'aller-retour de 4h00 environ.

Si on vous en parle c'est que ce petit bout de route vous plongera dans une immense solitude. La route non goudronnée longe l'océan sur près de 100 km si l'on souhaite atteindre le bout, et offre de belles vues sur la péninsule de Skagi par beau temps. Elle passe également à proximité de l'ancienne fabrique de harengs de Djupavik, devenue célèbre pour son histoire mais aussi pour ses clichées pris à côté d'une épave qui rouille ici.

Si vous recherchez à vous perdre dans l'authenticité d'une Islande abandonnée et sauvage, c'est ici qu'il faut aller! Enfin, si vous êtes équipé d'un bon 4x4, vous pourrez peut-être tenter de parcourir la piste F649 qui débute au bout de la route pour quelques kilomètres de trial.

La route 635

Nous avons adoré venir nous perdre jusqu’ici par une belle journée d’été! La route non goudronnée longe la côte tout du long se rapprochant parfois très près du bord. C’est sauvage, solitaire... juste beau surtout avec les plaques de neige qui tapissent les parois rocheuses des reliefs.

L’arrivée près de la vallée glacière est le clou du spectacle. Le Drangajökull trône au bout d’une petite vallée où s’écoule la Mórilla qui se jette ensuite dans l'océan. Dans l’estuaire les couleurs se mélangent, l’eau des glaciers se mêlant à l’eau salée. Les bords herbeux et fleuris donnent beaucoup de charme à l’endroit qui est intéressant à découvrir à marée basse, lorsque l’estuaire se parsème de dizaines de petits bras d’eau.

Sur la route 635 - Fjords de l'Ouest de l'Islande
Le petit estuaire au bord du glacier, depuis la route.

En poursuivant la route on arrive à la petite bourgade de Tirðilmýri et ses quelques maisons qui offre un petit terrain de camping très sommaire face à la mer. Calme assuré! Au total il faudra compter 45 min pour parcourir les 45 km à partir de la bifurcation depuis la route 61, soit 1h30 pour faire l'aller-retour.

Le Kaldalónsjökull (Drangajökull)

Aller/retour de 8 km pour s'approcher jusqu'au pied du Kaldalónsjökull

L'unique glacier des fjords de l’ouest mérite que l’on passe lui rendre une petite visite! Bien qu’il soit plus petit que ses collègues du sud et de centre de l’Islande, le Drangajökull est tout de même impressionnant.

Juste avant le pont sur la Mórilla, une petite piste bifurque sur la droite vers la vallée glacière. Elle peut être empruntée par les véhicules de tourisme jusqu’à un petit gué situé 300m avant la fin de la piste. Les SUV et 4x4 pourront sans problème passer le gué pour se stationner au parking de l'autre côté du gué.

A partir d’ici un petit sentier part en direction du glacier. Il s'avance en suivant le versant droit de la vallée et passe près de deux jolies cascades. Le sentier se poursuit encore après pour s’approcher au plus près de la langue glacière située au pied du Drangajökull, la Kaldalónsjökull.

Sur le sentier qui mène au Drangajökull
Vers le début du sentier qui mène au pied de la langue glacière.

La balade est plutôt facile, mais le vent violent nous a fait renoncer à poursuivre la marche alors que nous n’étions qu’a 400m de la première cascade, manquant de nous déséquilibrer à plusieurs reprises! Malgré tout la balade était charmante, traversant de nombreux petits ruisseaux et rivières. Nous vous la recommandons si vous avez le temps de venir vous balader jusqu'ici par beau temps.

Hornstrandir

Hornstrandir est une réserve naturelle située à l'extrême nord des Westfjords. Elle n'est accessible que par bateau. puis à pied une fois sur place. On viendra chercher ici des paysages sauvages et une nature indomptée. Il est fréquent d'y croiser des renards polaire. Des excursions ou des treks sont organisés l'été au départ d'Ísafjörður pour découvrir cette magnifique région à pied.

Quelques sources ou bassins chauds

Point d'observation des phoques

Bien que les phoques soient facilement observables dans les Fjords de l’Ouest, il y a un endroit où ils aiment s’y retrouver nombreux. Ce petit coin de trouve au bord de la route, dans un virage entre les fjords de Skötufjörður et Hestfjörður.

Phoques dans les Westfjords
Une vingtaine de phoques s'amusent dans les rochers près de la route (photo prise en grand angle).

Un parking avec quelques tables de pique-nique a été aménagé pour se stationner facilement. Un petit chemin de quelques dizaines de mètres s’approche des rochers et se termine par un point d’observation.

Il est aussi possible de les voir directement depuis le bord de la route en passant, mais l’arrêt n’est plus autorisé à cet endroit.

Cascade de Lambagilsfoss

Si vous avez un SUV, un peu de temps devant vous et l'envie de vous balader après tous ces kilomètres de route, vous pouvez vous arrêter tout au fond du fjord de Hestfjörður pour s’approcher d’une sympathique cascade.

La cascade de Lambagilsfoss
Vue de la cascade de Lambagilsfoss au bout du sentier.

L’accès n’est pas indiqué, il faudra donc se repérer grâce aux quelques indications que je vais vous donner ici. Juste après le pont, il faudra emprunter la petite piste qui s’enfonce dans la vallée et la suivre pendant 600m. Elle franchit un premier petit gué sans difficulté puis bifurque vers la gauche en se faufilant entre les arbres pour atteindre un second gué, toujours sans difficulté. Poursuivez ensuite la piste jusqu’à arriver à une grande esplanade de cailloux et stationner ici.

Un sentier permet ensuite de rejoindre ensuite la cascade mais le début n’est pas vraiment pas facile à repérer. Pour le trouver, montez d’abord sur la petite butte au bout du parking et dirigez-vous vers la cascade. Il faudra ensuite viser la base des rochers que vous verrez vers l’entrée de la faille qui mène à la cascade, sur le versant droit. Le sentier passe juste au dessous et s’approche ensuite suffisamment de la cascade pour en avoir une jolie vue.

Isafjörður

Après des kilomètres de route le long des fjords, on atteint enfin la civilisation! Isafjörður est la plus grosse ville des fjords de l'Ouest et pourtant elle n'accueille que 2700 habitants.

La petite ville est lovée sur le bord du fjord, son centre maritime et industriel s'avançant sur l'eau. Isafjörður est l'endroit idéal pour se ravitailler ou s'installer pour la nuit.

Isafjörður
Le bout du fjord près d'Isafjörður par une belle matinée sans vent.

Les falaises de Bolafjall

Séparée d'Isafjörður pour un long tunnel de 5,5 km, Bolungarvík se cache dans un fjord encaissé qui était jadis relié par une magnifique route côtière, aujourd'hui fermée à la circulation. Mais ce qui nous intéressera ici se trouve un peu après avoir traversé la petite ville.

En poursuivant la route 630 qui s'engage dans une sorte de vallée verte, une piste secondaire bifurque sur la droite pour monter quelques lacets et atteindre le sommet du versant. Tout au bout de cette route assez raide et vertigineuse, se trouve une ancienne base de l'OTAN et ses équipements de communication, perché au bord des falaises vertigineuses!

C'est ici qu'a été aménagé un point de vue pour aller admirer les falaises vertigineuses qui s'ouvrent sur l'océan et la réserve naturelle de Hornstrandir, ce petit bout de terre situé tout au nord de l'Islande et accessible uniquement en bateau puis à pied.

Les falaises de Bolafjall
Vue vertigineuse depuis les falaises de Bolafjall.

Si comme nous vous avez la chance de découvrir cet endroit par un jour sans nuage, vous prendrez probablement une claque visuelle tant l'endroit est beau et impressionnant! Au dessous de nos pieds, près de 630m de vide! Si vous avez le vertige, abstenez-vous d'approcher trop près du bord!

Les jours de vent ou trop nuageux, il pourra être difficile de profiter de l'endroit.

Le sentier qui mène au plus beau point de vue part du bout du petit rond point, qui fait office de parking, et se dirige vers le nord-ouest. Un autre point de vue, différent, mais également intéressant, est accessible grâce à une courte marche de quelques centaines de mètres qui part dans la direction opposée, un peu avant d'arriver au rond point. Le sentier mène à un belvédère qui surplombe Bolungarvík. Les départs des deux sentiers sont signalés par un panneau.

Vue sur Bolungarvík
Vue sur Bolungarvík depuis le second belvédère.

La piste 622

Voici un petit bijou des Westfjords! Cette petite piste de 51 km fait le tour de la petite péninsule située entre les fjords de Dyrajörður et Arnarfjörður. D'abord goudronnée aux abords de la petite ville de Þingeyri, la route se transforme en chemin non pavé puis en piste de 4x4.

La piste 622
La piste 622 surplombe l'océan.

Elle nous fait d'abord longer les fjords, offrant de superbes panoramas sur les versants abruptes qui surplombent l'océan, avant de se rapprocher de l'eau et de se confondre avec la plage! L'un des passages les plus impressionnants passe entre deux énormes blocs de roches au niveau de l'eau. D'ailleurs il peut arriver que l'océan vienne lécher la piste et la submerge lors de fortes marée ou de tempête.

Piste F622
Le passage entre les deux parois rocheuses au niveau de la plage.

Pour en savoir plus sur cette piste, nous vous renvoyons vers notre article dédié: La route 622: une magnifique piste de 4x4 dans les Westfjords

Arnarfjörður

De tous les fjords de l'ouest, Arnarfjörður est sans doute le plus beau! Sur plus de 30 km, les eaux s'avancent dans les terres qui se scindent en deux grands chenaux. Si vous arrivez depuis le sud, la descente sur le village de Bíldudalur sur la route 63 est superbe! 

On découvrira essentiellement Arnarfjörður en se baladant en voiture le long des routes et des pistes qui bordent le fjord. On découvrira également une magnifique vue depuis les hauteurs de la somptueuse cascade de Dynjandi (appelée également Fjallfoss).

Fjord Arnarfjörður
Arnarfjörður photographié depuis Dynjandi

Si vous le pouvez, venez-y en fin de journée, lorsque le soleil est bas. Les rayons viendront illuminer les parois du fjord avant de se refléter dans la mer, conférant une atmosphère presque magique.

La cascade de Dynjandi (Fjallfoss)

Dynjandi, appelée aussi Fjallfoss, est un incontournable dans les Westfjords! Lovée au bout d'Arnarfjörður, cette impressionnante cascade dévale un ressaut rocheux de presque 100 mètres, puis rebondit par 6 fois avant de terminer sa course dans les eaux bleues du fjord.

Ce qui fait sa particularité, c'est que cette cascade est une succession de 7 chutes qui portent chacune un nom différent. La plus grande et majestueuse est Dynjandi qui a donné ainsi son nom à l'ensemble du site.

Première chute de Dynjandi
Première chute de Dynjandi.

On accède aux cascades depuis la route 60 qui descend jusqu'à atteindre les rives du fjord où un parking permet de s'y stationner. Le site est très bien signalé. Des sanitaires et des tables de pique-nique ont été installés. Il était autrefois possible de venir camper ici mais le camping a été interdit depuis que l'ensemble du site a été protégé.

A partir du parking, un sentier d'1 km monte pour nous permettre de s'approcher des différentes cascades. Devant chacune, une petit panneau de bois indique le nom de la chute. Plusieurs passerelles ont également été aménagées pour mieux admirer le spectacle. Des bancs permettent également de pouvoir se promener à son rythme.

Vue sur Dynjandi et Arnarfjordur
Vue sur Dynjandi et Arnarfjordur

Tout en bout, on atteint le mur d'eau de Dynjandi: 100 mètres de haut sur 60 mètres de large à la base (30 mètres au sommet). Il est possible d'avancer tout près de la cascade jusqu'à presque pouvoir la toucher, ce qui rend l'expérience encore plus incroyable.

Soyez prudents car les rochers sont glissants et les projections d'eau nombreuses.

Si vous en avez la possibilité, n'hésitez pas à rendre visite à Dynjandi le soir durant l'été. Le soleil couchant vient éclairer la cascade qui s'illumine vers la fin août. C'est vraiment beau!

Dynjandi
La cascade a la particularité d'être plus large en bas.
Dynjandi au coucher du soleil
Dynjandi au coucher du soleil.

En reprenant la route 60 en direction du sud des Westfjords, vous remarquerez d'autres petites cascades, moins impressionnantes mais tout de même mignonnes, qui se succèdent sur le petit plateau en remontant après avoir vu Dynjandi. 

La route 619

La route 619 n'est pas célèbre et pourtant, il s'agit de l'une des plus belles routes des fjords de l'Ouest. Elle débute à partir de Bíldudalur et longe le fjord Arnarfjörður jusqu'à la pointe Ouest, longeant de très belles plages de sable clair que l'on ne soupçonnerait pas ici!

Sur la route 619 - Islande
Au bord d'Arnafjordur, sur la route 619.

Le chemin navigue entre des lagons d'une eau bleu turquoise limpide, des douces vallées et des parois abruptes. C'est ici que le fjord est le plus large, la rive opposée se trouvant à environ 10 km. Si vous avez la chance d'avoir du soleil, vous ne regretterez pas d'être venus jusque là!

Au bord d'Arnafjordur
La route traverse de belles plages de sable clair.
Arnafjordur, survol en drone
Avec un peu de hauteur, l'eau révèle toutes ses couleurs.

C'est le midi que les couleurs sont les plus belles, le soleil illuminant le sable sous l'eau et la teintant d'une belle couleur azur.

Fjord Arnarfjörður
Plage de sable au bord d'Arnarfjörður
Parois escarpées sur la route 619
Face au fjord, les parois escarpées plongent dans l'océan.

Bien que la route n'est pas goudronnée et comporte quelques nids de poule, elle reste tout à fait carrossable avec une citadine. D'ailleurs un petit musée d'art se trouve tout au bout de la route!

2Visiter le Sud des Westfjords

La zone Sud des Westfjords est différente du reste de la région. Ici les fjords sont plus petits et les reliefs plus doux. Néanmoins la zone abrite de nombreux points d'intérêt qui valent le détour!

Les falaises de Látrabjarg

Situées à l'extrême Ouest de l'Islande, les falaises de Látrabjarg forment un écosystème idéal pour la vie sauvage. Chaque année, des millions d'oiseaux y trouvent refuge et nichent sur les parois verticales de plus de 400 mètres de haut ce qui en fait un lieu privilégié pour l'observation des oiseaux marins, et en l’occurrence, du célèbre macareux moine.

Les falaises de Látrabjarg se situent au bout d'une longue route gravillonnée de 46 km, mais praticable par tous types de véhicules. Du parking, des panneaux racontent de jolies histoires et un sentier permet d'accéder au sommet des falaises.

falaises de Látrabjarg
Les falaises se dévoilent.
falaises de Látrabjarg
Les panneaux d'information et d'histoire sur le parking.

S'étendant sur près de 14 kilomètres, elles se détachent du bleu profond de l'océan et des vertes prairies. Leur roche noire est mouchetée de fientes. L'odeur ne tarde d'ailleurs pas à vous rappeler que vous êtes sur un site de nidification.

oiseaux aux falaises de Látrabjarg
Les oiseaux sont par centaines sur les falaises.

Le sentier longe la mer et offre une vue imprenable sur l'océan. Armez-vous de vos meilleurs objectifs et prenez le temps de vous balader en admirant les milliers d'oiseaux qui tournoyant dans les airs ou nichant au creux de la falaise. Pendant les mois d'été vous aurez de grandes chances d'observer les célèbres macareux moines. En effet, les falaises de Látrabjarg abritent des milliers de couples et sont réputées pour être l'une des colonies les plus importantes de l'Islande, avec les îles Vestmann ou encore près de Borgarfjörður-Eystri dans les fjords de l'Est.

Pour vous garantir d'observer les oiseaux, il faut venir dès la fin du printemps et jusque début août, période à laquelle les oiseaux commencent à migrer vers des régions plus chaudes.

Les falaises sont réputées pour abriter un bon nombre d'espèces. Parmi elles, on répertorie le Macareux moine, le Fou de Bassan, la Mouette Tridactyle, le Guillemot, ou encore le Petit pingouin où environ 40% de sa population mondiale est concentrée ici!

oiseaux aux falaises de Látrabjarg
Un attroupement de Guillemots.

Comme l'endroit est encore très sauvage, les oiseaux ne semblent pas se soucier des dizaines de photographes qui les attendent avec leurs objectifs. Ainsi, c'est en toute naïveté que certains spécimens viendront s'approcher de vous sans crainte, parfois même à quelques centimètres. C'est une occasion unique de réaliser de superbes clichés! Vous pouvez d'ailleurs les découvrir dans cet article: Photographier les macareux aux falaises de Látrabjarg

oiseaux aux falaises de Látrabjarg
Positionnez-vous et attendez le spectacle! Vous serez aux premières loges.
oiseaux aux falaises de Látrabjarg
Une mouette tridactyle et son petit.

Comment accéder aux falaises de Látrabjarg

Arrivés au fond du fjord de Patreksfjörður, quittez la route 62 pour vous engager sur la route 612. La route se transforme en chemin après quelques centaines de mètres. Au bout de 8 km, après être passé à proximité d'une vieille épave de bateau échouée en contrebas, vous arriverez au croisement avec la route 614. Cette route mène à la très belle plage de Rauðisandur​. N'hésitez pas à faire le détour!

La route 612 se poursuit encore pendant quelques kilomètres en longeant le fjord, puis bifurque vers l'intérieur des terres. A partir de ce point, il vous restera encore 27 km à parcourir. La route est longue avec de nombreux nids de poules, mais les paysages dévoilés en chemin sont agréables.

Plage de sable blanc près du village de Breiðavík
Jolie plage de sable blanc près du village de Breiðavík.

Enfin, la mer réapparait. Une grande plage de sable clair borde le petit village de Breiðavík. Les falaises sont encore un peu plus loin. La route quitte la plage et nous emmène maintenant prendre de l'altitude. La dernière portion est à flanc de rochers, puis débouche sur un parking à l'extrême pointe de la péninsule.

Les falaises de Látrabjarg
Les falaises de Látrabjarg.
Macareux - falaises de Látrabjarg
Un couple de macareux au bord des falaises.

La plage de Rauðisandur

Nichée au sud des fjords de l'ouest, Rauðisandur (ou parfois Rauðasandur) est une immense plage de sable très fin et très orangé. C'est la seule plage d'Islande à avoir une telle particularité.

Le sable orange de la plage de Rauðisandur.
L’incroyable sable orangé de la plage de Rauðisandur.

Le panorama se découvre en arrivant dans les lacets qui descendent vers la plage. La baie est immense, encadrée par les montagnes qui plongent à pic dans l'océan, c'est superbe! La mer brille d'un bleu profond se détachant du sable coloré qui s'étend sur des kilomètres. Des herbes d'un vert tendre bordent la plage pour y apporter une touche "nature". Les contrastes sont sublimes! L'idéal est de découvrir ce lieu avec du beau temps, car les effets sont bien plus beaux.

Il faudra compter environ 2h00 pour venir jusqu'à Rauðisandur et profiter des lieux. Si vous en avez l'opportunité, il est plus intéressant de venir à marée haute, l'océan se reculant très loin à marée basse.

Comment accéder à Rauðisandur

Il faudra emprunter la route 614 pour rejoindre la jolie plage. Cette route non goudronnée et souvent parsemmée de nids de poule reste tout à fait praticable avec une petite voiture de tourisme. Au bout de quelques kilomètres, on s'élève pour atteindre une sorte de plateau avant de descendre vers l'océan que l'on n'aperçoit qu'au dernier moment.

La route descend en serpentant et arrive au niveau de la mer. Elle offre ensuite la possibilité de découvrir les parties Est et Ouest de la plage qui mesure tout de même 10km de long! Il est donc possible d'observer et d'aller se balader sur la plage des deux côtés de la baie.

Nous avons fait le choix d'aller explorer la partie Ouest. La route longe la plage en s'en éloignant un peu. Un café avec une terrasse agréable a été construit au bord de la route et juste après, une piste assez étroite part sur la gauche en direction de l'océan. Soyez vigilants car elle n'était pas indiquée. Avant de vous y engager, assurez-vous qu'il n'y ait pas un véhicule dans l'autre sens car il n'est pas possible de se croiser ici. Au bout de cette piste d'environ 300m, un parking a été grossièrement aménagé dans les herbes. De là, il faut poursuivre à pied pour atteindre le bord de la plage, situé environ 1km plus loin (comptez 15 minutes de marche).

La route 60

La route 60 traverse une bonne partie de l'Ouest et du Sud des Westfjorfds avec des paysages complètement différents! Les reliefs sont impressionnant et bien marqués dans l'Ouest alors qu'ils sont plutôt doux au sud, dessinant un paysage bucolique, voir champêtre par endroits.

Tout au long de la route, on découvrira de nombreux points de vue sur les fjords ou l'océan.

Westfjords Islande - route 60
La route 60 longe les nombreux fjords.
Route 60 - Westfjords Islande
Contrastes à marée basse dans l'océan.

A Flókalundur, vous pourrez faire une petite halte au bord du Vatnsfjordur. Une station essence permet de faire le plein et de se ravitailler. Juste avant d'arriver, vous pourrez profiter d'un bain d'eau chaude au bord de l'océan dans la source chaude d'Hellulaug.

Quelques sources ou bassins chauds

Reykjafjarðarlaug

A 18 km de Bíldudalur, près de la route 63, se trouve un grand bassin chaud en forme de piscine de 16m x 10m, juste au bout de l'un des bras du fjord Arnarfjörður. La source chaude qui alimente le bassin est située un peu plus au sud. Vous pouvez la rejoindre après quelques mètres à pied. Ici des pierres en été posées de sorte à façonner plusieurs petits bassins d'eau chaude naturels. Une cabane en bois permet de se changer près de la piscine.

Pollurinn

Voici une adresse idéale pour se relaxer dans un décor sublime! Pollurinn est une source chaude qui a été aménagée avec 3 bassins en bordure du fjord Tálknafjörður. L'endroit se tient à l'écart du village et il permet ainsi de se prélasser au calme et surtout avec une vue magnifique sur le fjord.

Les bassins sont maçonnés et peints en bleu clair. Ils mesurent environ 2 mètres par 3. L'eau n'y est pas profonde, entre 50 et 70cm, mais dans les 2 bassins les moins profonds, une pente a été construite pour pouvoir s'y allonger comme sur un transat. On est donc complètement immergé et allongé au bord du fjord!

Bassins de Pollurinn face au Tálknafjörður
Vue depuis l'arrière des bassins sur le fjord

L'eau chaude provient d'un forage et sort à 40-42 degrés environ par tuyau juste au dessus des bassins. Ce tuyau alimente l'ensemble des bassins via un système de rigoles. Cette même eau est utilisée pour alimenter la piscine voisine de Tálknafjörður. Un tuyau d'eau froide permet de refroidir le bassin du haut, il est ainsi possible de le mettre à la température idéale, ce que nous avons fait.

Il s'agit de l'une des sources chaudes que nous avons préférée, même si les bassins semblent pas très jolis au premier abord.

Des vestiaires et une douche ont été aménagés juste à côté des bassins et sont bien entretenus. Il y a un vestiaire homme et un autre pour les femmes. La douche est alimentée par l'eau qui sort du forage, elle est donc très chaude, et il n'y a pas de possibilité d'ajouter de l'eau froide. L'accès au site est possible toute l'année à toute heure et il est gratuit.

Pour trouver les piscines, allez jusqu'à la petite commune de Tálknafjörður, traversez le village puis poursuivez sur la route 617 pendant 3,5 km environ. Continuez à longer le fjord jusqu'à apercevoir une petite pancarte indiquant une piste montant sur la droite. Le parking est juste au dessus.

Krosslaug

Dans le tout petit village de Birkimelur situé sur la route 62, se trouve le grand bassin chaud de Krosslaug (13m x 5m) et son hot pot à proximité immédiate du fjord. L'accès est gratuit, avec un petit vestiaire dans une sorte d'algeco. Le bassin est situé légèrement en contrebas de la route.

Hellulaug

Hellulaug est située sur la route 60 environ 500 mètres après avoir traversé Flókalundur (en venant de l'Ouest). Vous verrez sur votre droite un chemin menant à un petit parking au bord de l'océan bien visible depuis la route. D'ici, un sentier descend à la source chaude juste en contrebas (que l'on ne voit pas depuis la route). L'hôtel de Flókalundur étant situé à proximité, il est possible d'y croiser du monde. L'accès est gratuit.

Guðrúnarlaug

Au Sud-Est des Westfjords, le petit bassin de Guðrúnarlaug est célèbre car il était déjà utilisé au temps des Sagas islandaises. Le bassin a depuis été reconstruit et l'accès est gratuit. Il se trouve au niveau du complexe de l'hôtel Edda à proximité de la route 60. Prévoyez de vous y baigner pendant les heures creuses car les clients de l'hôtel aiment s'y prélasser.

Le Sud de Westjords en vidéo

Nous avons réalisée cette vidéo en 2016 suite à notre première visite dans le Sud et l'Ouest des Westfjords. Elle vous donnera un aperçu des routes et des points d'intérêts à découvrir.

3Conseils pratiques pour préparer votre visite des Fjords de l'Ouest

Combien de temps prévoir pour visiter les Westfjords d'Islande?

La région des Westfjords n'est pas très grande sur la carte, mais cet effet est trompeur. En réalité, les distances sont extrêmement longues car les routes longent les fjords ce qui multiplie le kilomètrage par 2!! Enfin certaines routes ne sont pas goudronnées. C'est le cas pour la quasi-totalité des routes à 3 chiffres où la vitesse sera réduite.

Westfjords - route 60
Sur la route 60, seuls avec quelques moutons.

Il est donc impératif d'avoir planifié assez temps de pour visiter les Westfords. 

Route 60 - Westfjords
On vous prévient, les distances sont longues!

Si vous souhaitez faire le tour complet des Fjords de l'ouest, nous vous conseillons d'y consacrer au moins 3 jours complets pour avoir le temps de parcourir les 700 km de routes côtières et de profiter des points d'intérêt et petites balades.

Si vous n'avez que deux jours à y consacrer, vous pouvez choisir de ne faire qu'une seule partie des Westfjords, en l'occurence, le Nord ou le Sud, car il sera difficile d'aller jusque dans la partie Ouest qui est longue d'accès. C'est d'ailleurs ce que nous avons choisi de faire lors de notre première visite en 2016 où nous nous sommes concentrés sur la zone Sud. Cela vous permettra déjà d'avoir un très bel aperçu des paysages de la région sans y consacrer trop de temps.

Si vous n'avez qu'une seule journée, nous vous conseillons plutôt de la consacrer à découvrir une autre partie de l'Islande, car le trajet ne vaudra pas le peu de temps passé sur place.

Dans quel sens parcourir les Fjords de l'Ouest?

Nous avons eu l'occasion de les parcourir dans les deux sens, et nous avons trouvé plus agréable et intéressant de les parcourir du Nord vers le Sud.

En choisissant de débuter par la route 61, vous serez toujours du bon côté de la route pour longer les fjords. Ensuite le parcours des fjords du Nord avant d'arriver à Ísafjörður se fait relativement bien car on reste en admiration devant les superbes paysages qui défilent malgré les kilomètres. Dans l'autre sens, cette dernière section semble interminable car on a déjà parcourru des centaines de kilomètres et les paysages commencent à se ressembler. Cela n'empêchera pas la route 60 d'être très longue au retour, mais les fjords du sud sont plus courts et assez différents des paysages parcourus jusque là, bienn que moins grandioses. 

L'option du ferry entre Brjánslækur et Stykkishólmur

Il est possible de rejoindre directement Brjánslækur depuis Stykkishólmur ou vice-versa en prenant le ferry. La traversée dure en moyenne 2h30 et passe par l'île de Flatey qu'il est possible de découvrir grâce à une escale.

Plusieurs rotations quotidiennes sont effectuées durant l'été et 1 traversée par jour durant le reste de l'année. Voir le planning et les tarifs

Cette traversée pourra être intéressante pour ceux qui souhaitent éviter la route du sud en partant de Snaefellsnes, qui est un peu longue. Mais malgré tout, le temps de trajet reste assez similaire, que ce soit en voiture ou en ferry (attente à l'embarquement comprise). Il faudra compter plus d'une centaine d'euros l'aller-simple pour deux passagers et un véhicule, ce qui ne sera pas négligeable. S'ajoutent à cela les contraintes horaires du ferry.

Suivez nos aventures autour du monde
Sandrine & Flo

Nous sommes Sandrine et Flo, trentenaires français et toulousains. Nous voyageons ensemble depuis 2013 et notre petite Lena nous a rejoint en 2019. Nous nous sommes donnés pour mission de vous partager tous nos bons plans! Nos destinations préférées sont Hawaii, l'Islande et l'Ouest Américain. Ces îles volcaniques et ces grands espaces sauvages de l'Ouest des USA nous fascinent depuis que nous les avons découverts.

Depuis nous y avons séjourné plus de 4 mois durant lesquels nous avons référencé un très grand nombre de points d'intérêt et de randonnées que nous vous partageons ici. On espère ainsi que vous pourrez préparer et vivre un magnifique voyage grâce à nos conseils :-)

Commentaires
2 Commentaires