Notre avis à chaud après 3 semaines en Islande

Rédigé par Sandrine Mis à jour le 30/06/2018

Ca y est, notre aventure s'achève. À l'heure où j'écris ces lignes, nous sommes à l'aéroport de Keflavik, attendant l'avion qui nous ramènera chez nous. Le moment venu de faire un retour à chaud, un sorte de debriefing sur la manière dont nous avons vécu ce voyage ainsi que nos sentiments après ces 21 jours de road trip en Islande.

Retour d'Islande: avis et premières impressions

Ce voyage aura été l'un des plus beaux, mais aussi l'un des plus éprouvant que nous avons vécu jusqu'à présent. Pour s'en rendre compte, nous avons parcouru un total de 6155km en voiture et 280km à pied en seulement en 3 semaines! 

L'Islande est une île sublime qui ne se laisse pas facilement apprivoiser, mais quand les éléments sont de notre côté, on découvre alors des paysages complètement surréalistes, dignes d'une saga de science fiction, ou provenant d'autres planètes! Ici les adjectifs manquent pour qualifier ce si beau et fascinant pays. L'Islande est une terre qui prendra aux tripes tous les amoureux de la nature.

L'Islande nous en avons rêvée et elle nous a fait rêver!

Les premiers jours on prenait tout en photos! Tout est si différent de ce que nous connaissons! Nous sommes restés les yeux écarquillés pendant des heures, à nous émerveiller à la moindre petite cascade, montagne ou falaise. Ici tout est grandiose! Nous étions redevenus des enfants à contempler un monde surréaliste.

Les jours sont passés et à chaque fois, nous avions l'impression que ce que nous découvrions était plus beau que les fois précédentes. Mais à force, on en a oublié d'admirer les petites choses qui nous faisaient pourtant vibrer au début. Ces petites cascades maintenant devenues si insignifiantes, ces sublimes paysages qui sont devenus si familiers. Au fil des jours notre regard a changé et nous nous sommes habitués à cette exceptionnelle beauté.

Finalement après 21 jours, nous avons eu l'impression d'avoir fait une overdose de splendeurs. Nous regrettons de ne plus avoir cette excitation que nous aimions tant à nos débuts. La fatigue s'est installée à force des conditions météo pas toujours faciles, des bivouacs sauvages peut reposant et des kilomètres à pied que nous enchainions tous les jours. 

Nous sommes maintenant heureux de retrouver notre confort, mais nous gardons en tête des images et souvenirs incroyables de cette escapade islandaise. Seul bémol, ce voyage nous aura coûté bien plus que prévu. Nous ne nous attendions pas à trouver de tels prix sur l'île ce qui nous a limité dans nos dépenses quotidiennes avec la conséquence de ne pas avoir pu en profiter comme nous aurions 

L'Islande: un voyage éprouvant et très cher

Camping et bivouac sauvage: une solution bon marché mais peu confortable

Attractive par sa beauté, l'Islande c'est aussi un pays qu'il faut se gagner! A commencer par les besoins primaires surtout quand on part avec un budget limité. Avec 4300€ pour 3 semaines à 2 (qui pourtant est déjà un budget significatif), nous n'avons pas eu d'autres choix que de camper tous les jours, hormis 4 jours où nous avons profité d'un hôtel gratuitement à Reykjavik, voir Comment j'ai gagné un voyage en Islande!

Le coupable: notre 4x4! Il faut savoir que l'été, les prix flambent et encore plus lorsqu'il faut louer un véhicule adapté pour sillonner les hautes-terres, c'est à dire le centre de l'île. Comme nous voulions accéder dans des coins très reculés (qui sont parmi les plus beaux de l'île), nous avions besoin d'être équipé d'un modèle suffisamment haut pour franchir les potentiels obstacles (gués, rochers...).

Résultat, nous avons dû réduire les autres coûts en choisissant la solution du camping. Selon les jours nous avons planté la tente où dormi dans la voiture. Mais malgré du bon matériel, le camping en Islande reste fatigant car il est difficile de bien récupérer avec des conditions météo pas toujours évidentes et des kilomètres de randonnée dans les jambes.

Assez souvent nous n'avions ni sanitaires, ni eau chaude. Alors il a fallu s'adapter. Nous sommes par exemple allés plusieurs fois à la piscine pour nous laver, c'était un peu notre moment de réconfort au chaud. Plus les jours passaient et plus on enviait les personnes avec des campers (sortes de pickup surmontés d'une cabine avec tout dedans). Après les avoir vus, nous pensons qu'il s'agit de la meilleure façon de voyager confortablement en Islande si on en a bien sûr les moyens.

Se nourrir en Islande, des prix élevés et des repas peu variés

Vient ensuite le chapitre de l'alimentation. Nous n'avons malheureusement pas eu la place d'emporter des produits déshydratés dans nos valises, du coup nous avons dû tout acheter sur place. Il faut savoir que le prix de certains produits de consommation courante comme la viande, le poisson, le fromage et j'en passe, sont hors de prix en Islande, lire aussi notre article "Combien coûte un voyage en Islande?". Et avec notre budget limité, nous avons dû regarder à tout ce que nous achetions.

Au final, la solution de facilité nous a conduit à manger presque tous les jours du riz ou des pâtes en sauce avec un peu de soupe sans oublier le Skyr en dessert. Généralement le midi on s'arrêtait dans une station-essence acheter des hot-dogs ou des burgers: les islandais en sont friands et ce sont à peu près les seuls plats à prix abordables que l'on trouve dans les restaurants ou les stations-essence. Du coup, c'était un peu tous les jours le même rituel: riz, pâtes, soupe, hot-dogs ou burgers. Honnêtement, au bout de trois semaines il nous tardait de pouvoir enfin manger équilibré.

Des conditions météos aléatoires et parfois rudes

Côté météo, on ne s'attendait pas à un miracle, mais il faut savoir que la météo influe beaucoup sur le déroulé des journées, la perception des paysages et la fatigue. Le soleil nous a fait cruellement défaut pendant une bonne semaine et le retour des premiers rayons aura été un régal sur la fin du séjour.

Tout à l'air plus beau et moins fatigant quand le soleil illumine le ciel! Nous avons tout de même eu de la chance car nous n'avons pas eu énormément de vent, ni de grosses pluies. Quand il faisait mauvais, c'était généralement des nuages bas avec de la bruine ou du brouillard. Le problème c'est que le brouillard empêche toute visibilité et gâche la découverte de certains sites fantastiques, alors on est déçus mais c'est aussi ça l'Islande!

Randonnées physiques et mauvaise récupération ne font pas bon ménage

L'Islande est un pays qui se découvre principalement à pied. Bien des sites sont situés à proximité des routes mais les plus beaux et les moins touristiques sont souvent accessibles après plusieurs kilomètres de marche. Et tant qu'à être en Islande, autant faire l'effort d'aller jusqu'au bout!

Le soucis c'est qu'avec une récupération sommaire liée à nos bivouacs sauvages, nous avons commencé à ressentir la fatigue après 12 jours environ. En moyenne nous marchions entre 10 et 20km par jour et quasiment tout le temps en montagne, donc avec du dénivelé. Sur la fin, la fatigue a eu raison de nous et nous n'avons pas eu le courage d'atteindre certains sites que nous aurions fait sans problème au début du voyage. Dommage car nous sommes probablement passés à côté de belles choses. Mais pas de regret car nous avons tout donné!

Notre bilan et recommandations pour un voyage en Islande

Après avoir sillonnés presque tous les recoins de l'île, notre préférence va aux fjords l'Ouest, à la péninsule de Snæfellsnes (surtout pour la beauté de ses paysages au nord) ainsi qu'à l'ensemble des paysages des hautes-terres ou highlands que nous avons particulièrement appréciés car ce sont des régions sublimes et encore préservées du tourisme.

Avec le recul de nos 3 semaines passées en Islande, nous pensons qu'il aurait été plus judicieux de scinder ce voyage en deux afin de rester en haleine tout le long de chaque séjour et garder une bonne condition physique. Mais cela ne nous fera pas regretter ce magnifique road trip, éprouvant mais qui nous marquera probablement à jamais.

Nous nous sommes physiquement surpassés, nous sommes allés au milieu de déserts de solitude, avons traversé des rivières en nous demandant si la voiture en ressortirait, eu des moments de bonheur en découvrant ces paysages extraordinaires ou en approchant de si près les animaux, mais sans oublier ces petits moments de galères dans le froid, le brouillard et la pluie, mais qui n'ont finalement pas réussi à entacher le souvenir que nous avons de ce splendide voyage.

Nos impressions 2 ans après

Je reprends aujourd'hui la plume, quasiment 2 ans après notre départ en juillet 2016 pour compléter notre réçit. Il nous aura fallu presque 2 semaines pour bien récupérer ce notre voyage après notre retour en France! C'est dire à quel point il nous a usé physiquement, mais d'un autre côté, nous avons vraiment mis la barre très haute avec des journées très chargées (nous étions souvent encore en randonnée ou sur la route passé 22h). 

Peu à peu la fatigue a laissé place à de merveilleux souvenirs. Le montage de nos vidéos et la rédaction de nos articles n'ont fait que ressasser les fantastiques moments que nous avions passés à découvrir ce si beau pays, au point que l'Islande a commencé à nous manquer!

Un peu plus d'1 an après, nous avons décidé de revenir en Islande, cette fois en hiver, pour la redécouvrir sous la neige en février 2018. Un voyage totalement différent, qui nous a donné l'impression de redécouvrir une fois encore ce pays, tant les paysages prennent une toute autre atmosphère sous le soleil rasant de l'hiver.

Ce qui est sûr, c'est que nous y retournerons... encore! A suivre!

Vous ne voulez pas rater nos prochaines publications? Il y a plein de moyens pour nous suivre!
Comment suivre Smartrippers ?

Commentaires
Aucun commentaire
Ecrire un commentaire