Nos conseils pour bien préparer son itinéraire en Islande

Rédigé par Sandrine Publié le 01/01/2017

L'Islande c'est pour beaucoup une grande aventure, un voyage pas comme les autres en immersion avec la nature. La plupart des circuits proposés sont des auto-tours, ce qui permet de découvrir l'île à son propre rythme. C'est d'ailleurs la formule que nous vous recommandons de choisir. Mais à ce faire, si vous avez un peu de temps à consacrer à la préparation de votre voyage, il vous sera bien plus économique de planifier votre itinéraire vous-même.

Voici donc nos conseils pour préparer votre itinéraire en Islande.

Découvrez l'Islande à votre rythme

L'Islande est une terre exceptionnelle par l'incroyable richesse de ses paysages. Toute l'île regorge de lieux plus fascinants les uns que les autres, alors forcément nous sommes tentés de vouloir tous les découvrir.

Si vous n'avez qu'un nombre de jours limité, concentrez-vous sur une partie de l'île. Ne cherchez pas à en faire le tour complet si vous avez moins de 10 jours devant vous. Vous risqueriez de courir sans avoir le temps d'en profiter. Privilégiez plutôt de rester dans le sud où se trouvent les points d'intérêts les plus connus (jusqu'à Jökulsárlón) et découvrir par exemple la péninsule de Snæfellsnes. Si vous venez en été, tentez l'aventure dans les terres (Landmannalaugar, Lakagígar).

Quant aux fjords de l'ouest, la route est extrêmement longue. Ne vous y embarquez pas à moins de pouvoir y consacrer pleinement au moins 3 jours.

Soyez flexibles: ne laissez pas la météo gâcher votre séjour en Islande

Sur l'île de glace, sachez que la météo locale n'est fiable qu'à une ou deux heures!

Un soir de juillet 2016, nous avons demandé à une ranger si la météo du lendemain matin serait clémente. Elle nous a recommandé de ne jamais nous fier aux prévisions car l'Islande est une île au contraire imprévisible. En effet, l'île est soumise aux caprices des vents et un beau ciel bleu peut se transformer en tempête de neige en seulement quelques minutes, même en plein été!

Pensez également aux vents violents. Dans certaines parties de l'île notamment au sud, la route 1 traverse d'immenses plages de sable et de cendres qui peuvent faire de subir de gros dégâts à votre véhicule en cas de tempête, sans parler du risque de se blesser et/ou d'endommager votre véhicule de location en ouvrant une portière à cause du vent.

Lors de notre séjour, nous avons été confronté à 2 jours de vents violents à plus de 100 km/h. Notre loueur nous a d'ailleurs contacté nous demandant de ne pas circuler dans le sud de l'île durant 2 jours. Heureusement nous avions anticipé la tempête en nous dirigeant vers la péninsule de Snæfellsnes alors sous un grand ciel bleu.

En hiver, notez également que le blizzard peut rendre la circulation très compliquée et considérablement vous ralentir.

Gardez à l'esprit que l'Islande est imprévisible et les surprises peuvent être nombreuses. La météo est donc une contrainte important à prendre en compte dans la réalisation de votre itinéraire. Avec un parcours flexible vous saurez vous adapter si le temps venait à se dégrader brusquement.

En été, privilégiez le camping

Si vous partez en été et que vous aimez l'aventure, optez pour le camping. En effet, durant cette période, les hôtels et gites sont complets de nombreux mois à l'avance ce qui oblige d'effectuer des réservations. Certes le camping n'est pas la solution la plus confortable, mais il s'agit de la plus flexible et économique. Les terrains sont généralement assez grands pour y trouver une place et on en trouve un peu partout dans l'île.

Le camping offre la liberté de créer un itinéraire sur mesure que vous pourrez construire jour après jour au gré de vos envies.

Si vous arrivez tard dans la soirée et que les bureaux sont fermés, vous pourrez tout de même venir planter votre tente et vous présenter le lendemain matin pour régler l'addition.

Vous pouvez également opter pour le camping sauvage, autorisé en Islande hors des parcs nationaux et des propriétés privées, en respectant bien sûr la nature et emportant tous vos déchets. Dans ce cas, prévoyez de dormir dans votre véhicule car il est assez difficile de trouver un terrain plat pour y planter sa tente hors des espaces réservés et payants.

Plus généralement, si vous optez pour le camping en tente, pensez à choisir un modèle résistant au vent car même l'été, les vents peuvent dépasser les 100km/h! Nous avons opté pour la tente Vaude Taurus 3P qui a été bien résistante au vent.

Choisissez des points d'ancrage et rayonnez

Si vous devez effectuer des réservations pour vos nuits, nous vous recommandons de ne pas changer d'hébergement toutes les nuits sauf pour les longs trajets. En effet, en suivant un itinéraire pré-établi vous faisant avancer chaque jour, vous subirez de plein fouet les caprices de la météo.

Optez pour plus de flexibilité en choisissant plusieurs points d'ancrage durant votre séjour qui vous permettrons de décider de vos excursions en fonction de la météo, mais aussi de votre forme physique. Certes les kilomètres parcourus seront plus nombreux, mais vous augmenterez vos chances d'apercevoir le sommet des immenses glaciers, de profiter des superbes panoramas sans brouillard ou encore de franchir certains gués dont le niveau varie selon les conditions climatiques.

Bien sûr vous aurez certainement des nuits étapes à faire pour avancer votre parcours, mais dans la mesure du possible, tentez au maximum de regrouper vos nuits au même endroit.

Préparez astucieusement votre itinéraire

La flexibilité étant le maître mot d'un bon séjour en Islande, nous vous recommandons de ne pas pré-définir un ordre précis dans vos visites. Découpez plutôt votre parcours en zones. Pour identifier ces zones et vous organiser une fois sur place, nous vous conseillons d'acheter une grande carte routière et d'y inscrire tous les points d'intérêts que vous souhaitez voir, y compris les randonnées.

Identifiez les points d'intérêt

Pour connaître les point d'intérêt à découvrir en Islande, vous pouvez consulter notre carte interactive (liste non exhaustive). Vous pouvez également utiliser l'un des guides du commerce, ou parcourir les nombreux sites et blogs à propos de l'Islande. Petit à petit vous prendrez connaissance des curiosités à voir et certaines vous attireront plus que d'autres.

N'oubliez pas de référencer les randonnées qui vous intéressent ou encore les sources chaudes naturelles qui sont très agréables après une bonne journée.

Achetez une bonne carte et inscrivez-y vos points d'intérêt

Choisissez une carte assez détaillée qui répertorie également les stations essences et les campings si vous avez opté pour ce mode d'hébergement. A titre d'exemple nous avons utilisé la carte de Freytag qui nous a été très utile pendant nos 3 semaines.

Utilisez plusieurs couleurs pour identifier les endroits que vous comptez faire "absolument" et ceux que vous comptez faire si vous avez le temps. Vous pouvez aussi, comme nous l'avons fait, catégoriser par couleur (ex: en bleu les chutes d'eau, blanc les glaciers, vert les phénomènes géothermiques, etc...).

Découpez votre parcours en zones

Maintenant que vous avez identifié l'ensemble de vos points d'intérêt, il vous faudra délimiter vos zones. Pour cela, déterminez au préalable le temps maximum de trajet que vous souhaitez faire chaque jour. Tracez ensuite vos zones de manière à ce que la distance maximale entre les points les plus éloignés ne dépasse pas la moitié de votre temps maximum souhaité.

Estimez le nombre de nuits pour chaque étape

Une fois que vos zones sont définies, vous pourrez déterminer le nombre de jours à passer dans chaque zone. Voici quelques recommandations pour vous aider à bien estimer le nombre de nuits:

  • L'ensemble des sites du cercle d'or peuvent se parcourir en une journée, mais si vous souhaitez ajouter des randonnées, prévoyez un peu plus.
  • Le sud de l'Islande est très beau et les arrêts sont nombreux entre Seljalandsfoss et Vík. Prévoyez une journée complète pour cette portion.
  • Un excursion à Heimaey aux îles Vestmann peut facilement se faire en une seule journée en prenant le ferry tôt et en repartant tard. Attention toutefois au festival annuel, þjóðhátíð, qui se déroule le dernier week-end de juillet (du jeudi au lundi) à Heimaey et qui draine beaucoup de monde.
  • Prévoyez 2 jours complets si vous souhaitez vous aventurer dans le Landmannalaugar, voir plus si vous souhaitez randonner sur place.
  • Une journée complète sera nécessaire pour découvrir la chaine du Lakagígar.
  • 2 jours seront nécessaires pour accéder à la caldeira de l'Askja si vous souhaitez traversez le désert par la F910. L'aller-retour peut être effectué en une journée depuis Mývatn via la F88 (attention, gros gué sur la Lindaa)
  • Comptez 2 jours pour découvrir les alentours du lac Mývatn. Ajoutez un jour de plus si vous souhaitez vous arrêter à Húsavík voir les baleines.
  • 1 journée complète sera nécessaire pour parcourir l'ensemble de la F35 en s'arrêtant à Hveradallir et Hveravellir.
  • 2 jours nous semblent indispensables pour découvrir l'ensemble de la péninsule de Snæfellsnes. Il est possible d'en faire le tour sur une très grosse journée (8h - 22h), mais nous ne le recommandons pas car l'ensemble des sites sera fait au pas de course ce qui est dommage.
  • Prévoyez au minimum 3 jours complets pour parcourir les fjords de l'ouest (les distances sont très longues).
  • La visite de Reykjavik est plutôt rapide et se fait en une seule journée.

Prévoyez des journées "vierges"

Prévoyez quelques journées vierges dans votre programme, "au cas où". Une journée vierge par tranche de 7 jours nous semble un bon compromis. Dans le cas où la météo ne vous serait pas favorable (brouillard, blizzard, tempête...) ou que les gués sont infranchissables, vous pourrez utiliser cette journée comme une seconde chance. Dans le cas contraire, vous pourrez l'utiliser pour découvrir de nouvelles contrées ou simplement pour vous reposer.

Sélectionnez vos villes étapes avec soin

Autour de Reykjavik

Certaines villes sont plus propices pour y séjourner compte tenu de leur situation géographique intéressante. Par exemple la capitale Reykjavik offre de nombreuses solutions d'hébergement à prix raisonnables et permet de rayonner dans le sud et l'ouest de l'île.

Depuis Reykjavik pour pouvez en une journée:

  • Découvrir le sud de l'île jusqu'à Vík (2h15 aller)
  • Parcourir le cercle d'Or
  • Faire le tour de la péninsule de Reykjanes
  • Avoir un aperçu rapide du sud de la péninsule de Snæfellsnes (2h15 aller)
  • Vous rendre vers Reykholt

Dans le sud de l'Islande

Le village de Vík et la ville de Kirkjubæjarklaustur offrent l'opportunité de rayonner dans le sud de l'île, une grande majorité de points d'intérêts étant concentrés dans cette zone. Par exemple, depuis Kirkjubæjarklaustur, il vous faudra 1h30 pour rallier Jökulsárlón. C'est aussi la ville étape idéale si vous souhaitez vous aventurer vers le Lakagígar (F206).

Au nord de l'Islande

Dans le nord de l'île, les abords du lac Mývatn offrent un point de chute idéal pour découvrir la multitude de sites à proximité. Néanmoins, les prix étant élevés à proximité du lac, vous pouvez vous rendre à Húsavík qui n'est située qu'à 45 minutes du lac Mývatn, ou encore à Akureyri, à 1h.

Le cas particulier des Westfjords

Exception à la règle, les Westfjords (fjords de l'ouest), qui à cause du grand nombre de kilomètres à parcourir nécessiteront des étapes chaque jour.

Bien-sûr il y a beaucoup d'autres villes en Islande qui pourront être des points de chute potentiels, ce ne sont ici que des exemples.

Optimisez votre voyage

Maintenant que votre itinéraire prend forme, nous allons voir comment l'optimiser.

Utilisez habilement vos premiers et derniers jours

Découvrez la péninsule de Reykjanes

Sauf si vous venez en ferry depuis les îles Féroé, vous atterrirez à l'aéroport de Keflavik, situé à l'extrémité de la péninsule de Reykjanes. Ce petit bout de terre dénombre quelques sites géothermiques qu'il peut être intéressant de découvrir à votre arrivée ou avant votre départ.

Si vous êtes intéressés, le Blue Lagoon est également situé à 15 minutes de l'aéroport. Il est donc possible de facilement combiner une baignade avec les horaires de vos vols. Des navettes effectuent d'ailleurs la liaison entre Reykjavik, le Blue Lagoon et l'aéroport moyennant un supplément. Comptez au moins 2 heures sur place pour profiter du lagon turquoise.

A noter qu'en raison de la très forte affluence, il est fortement recommandé de réserver votre créneau au Blue Lagoon, surtout en été si vous voulez être sûr d'y rentrer.

Visitez Reykjavik

La découverte de Reykjavik est généralement mise en option dans un voyage en Islande car la ville offre assez peu d'intérêt comparé aux merveilles naturelles à proximité. Nous vous recommandons de ne pas commencer votre itinéraire par la découverte de la ville, mais plutôt d'y consacrer quelques heures à une journée si vous avez un peu de temps en fin de séjour. La balade y est très agréable, mais pas indispensable.

Si vous séjour en Islande est bref, nous vous recommandons tout simplement de laisser de côté la capitale, à moins que vous n'en fassiez votre camp de base.

Rejoignez directement votre première destination sans passer par la capitale

Si vous arrivez en fin de journée à Keflavik, ne vous sentez pas obligé de faire votre première nuit à Reykjavik. Si la capitale n'est pas votre premier point de chute, profitez-en pour avancer la route jusqu'à votre première destination. Vous trouverez facilement de quoi vous ravitailler dans les villes que vous traverserez ou dans les nombreuses stations services au bord de la route 1.

Profitez du soleil de minuit

Si vous voyagez en été, utilisez à votre avantage l'ensoleillement quasi permanent. A partir de 21h l'affluence diminue drastiquement, vous permettant un accès privilégié sur certains sites très touristiques comme ceux du cercle d'or ou encore aux lagons de Jökulsárlón ou Fjallsárlón. La luminosité du soleil de minuit est également très belle pour réaliser de beaux clichés.

Les journées étant plus longues, vous aurez l'opportunité d'allonger vos journées en cas de besoin. Mais n'oubliez pas de regarder l'heure car la notion du temps se perd.

Pensez aux excursions et pistes intérieures (4x4)

L'intérieur des terres cache quelques-uns des plus incroyables paysages d'Islande. Cette partie ne peut se découvrir qu'en été et en empruntant des pistes ouvertes exclusivement aux véhicules tout terrain (routes F). Les SUV peuvent emprunter ces pistes mais nous vous recommandons l'usage d'un 4x4 pour ne pas vous retrouver coincés lors du franchissement d'un obstacle, ou d'une rivière.

Si vous n'êtes pas adeptes de la conduite sur piste, ou que pour d'autres raisons vous ne souhaitez pas avoir un 4x4, vous pouvez néanmoins accéder aux curiosités de l'intérieur en empruntant des excursions en bus 4x4. Celles-ci vous permettront entre autres d'accéder au Landmannaugar, au Lakagígar ou encore à la caldeira d'Askja.

Vérifiez les dates d'ouverture des pistes intérieures et prévoyez des alternatives

Sachez que les pistes ne sont ouvertes que quelques mois par an. Les dates d'ouverture varient d'une année sur l'autre, les pistes ouvrant au fur et à mesure en fonction de leur état. Elle s'échelonnent généralement de début juin à mi-juin mais les exceptions sont fréquentes. Par exemple en 2015 certaines pistes n'ont été ouvertes que fin juillet dû à un fort enneigement.

Idem pour les dates de fermeture. Les pistes ferment dès l'arrivée des premières neiges qui surviennent généralement en septembre, mais comme pour tout en Islande, cela n'est pas une science exacte.

Prévoyez donc une ou plusieurs alternatives dans le cas où vous ne pourriez pas emprunter les pistes intérieures.

Traversée de gués: soyez vigilants

Si vous conduisez un 4x4 et que votre itinéraire comporte des gués à franchir, soyez conscient qu'ils peuvent soudainement devenir infranchissables suite à une forte pluie ou une hausse brutale des températures (qui peut parfois se produire très en amont).

Privilégiez le franchissement des gués complexes le matin car ils sont généralement plus gros en fin de journée suite à la fonte des neiges et glaciers.

Prévoyez toujours une solution de repli si vous ne pouvez pas franchir la rivière. Un détour pourra vous faire perdre plusieurs heures, mieux vaut l'anticiper au cas ou.

Vous ne voulez pas rater nos prochaines publications? Il y a plein de moyens pour nous suivre!
Comment suivre Smartrippers ?

Commentaires
Aucun commentaire
Ecrire un commentaire