Fermer
  1. Islande
  2. Est de l'Islande
  3. Norðfjörður et ses alentours: recoins cachés des fjords de l'Est
Sandrine
Rédigé par Sandrine Publié le 15/07/20

Au nord du large fjord de Reyðarfjörður se trouve une péninsule méconnue qui ne se découvre qu'en 4x4. Elle abrite plusieurs fjords et baies reculés que les aventuriers aimeront découvrir. Plus au nord, le fjord de Norðfjörður, facile d'accès grâce à tunnel récent, offre à ceux qui viennent le découvrir une jolie balade fleurie en bordure d'océan.

Commençons cet article par la découverte de la réserve naturelle de Fólkvangur Neskaupstaðar à Norðfjörður, puis nous vous donnerons toutes les indications pour vous aventurer plus au sud, pour vous rendre en 4x4 jusqu'à Viðfjörður et Vöðlavík.

1Norðfjörður et la réserve de Fólkvangur Neskaupstaðar

Norðfjörður est l'un des nombreux fjords de l'Est de l'Islande. Il a l'avantage d'être facile d'accès grâce à un tunnel de 8km qui a été creusé sous la montagne près d'Eskifjörður, évitant ainsi de devoir passer un col. D'ailleurs ne cherchez plus à emprunter l'ancienne route car celle-ci est coupée au niveau de la station de ski.

Au bout du fjord se trouve la petite ville de Neskaupstaður. Vous ne trouverez pas grand chose à faire à Norðfjörður, mais si vous vous rendez à l'extrême Est de la ville, vous pourrez y découvrir la jolie réserve naturelle de Fólkvangur Neskaupstaðar qui propose d'agréables sentiers de randonnée.

La réserve de Fólkvangur Neskaupstaðar

Boucle de 2,6 km - 45 minutes - Facile

La réserve naturelle de Fólkvangur Neskaupstaðar se trouve au bout de la petite ville de Neskaupstaður. Elle se découvre grâce à plusieurs sentiers pédestres qui longent la côte et forment une petite boucle facile à parcourir.

L’endroit est vraiment charmant! Des petits ruisseaux et cascades se succèdent dans une végétation fleurie que des passerelles en bois permettent de traverser. Tout au long du sentier, des petites pancartes vous donneront des informations en anglais sur la géologie ou les plantes.

La réserve naturelle de Fólkvangur Neskaupstaðar
Vue sur le fjord depuis le sentier.

Quelques oiseaux nichent dans les falaises et si vous êtes attentifs, vous pourrez peut-être y voir des phoques près du rivage.

Depuis le parking vous aurez le choix entre longer les falaises pour prendre un peu de hauteur ou emprunter le sentier du bas qui passe au dessous des falaises et longe la mer de plus près. Les deux sentiers se rejoignent après environ 1km. Il sera donc possible de faire une boucle ou un simple aller-retour sur le sentier de votre choix, celui du bas étant le plus facile.

Páskahellir

La principale curiosité de la réserve de Fólkvangur Neskaupstaðar est la petite cavité de Páskahellir que l’on atteint après environ 15-20 minutes de marche. Elle se trouve tout au bord de l’océan et est accessible grâce à un escalier métallique assez raide. Il faudra encore franchir quelques gros rochers pour rejoindre la petite crique de galets noirs.

Arrivée à Páskahellir
Arrivée près de Páskahellir.

Ici les vagues viennent éroder les couches successives d’une ancienne coulée formée il y a 60 millions d’années. A l’époque, des arbres recouvraient la région et ont été ensevelis par une coulée de lave. Cette couche de lave et d’arbres est aujourd’hui mise à nu par l’océan. Ainsi en vous approchant du mur de lave, vous pourrez y voir à la base des petits trous laissés par les troncs des arbres il y a 60 millions d’années!

Páskahellir
Vue du dessous de la petite cavité.

Autre curiosité intéressante, jetez un œil à la lave noire près de l’escalier. Vous y verrez de gros cristaux intégrés à la roche.

2S'aventurer en 4x4 jusqu'à Viðfjörður et Vöðlavík

Difficilement accessible, ce petit bout de terre des fjords de l’Est de l’Islande ne se dévoilera qu’après avoir parcouru une piste réservée au 4x4. Ici vous ne croiserez personne si ce n’est les quelques familles qui vivent loin de tout, au bord de ces petits fjords isolés.

Viðfjörður
Le fjord caché de Viðfjörður.

Pour y accéder il faudra emprunter la route 958 qui commence dans la continuité de la route 954 depuis Reyðarfjörður. Elle débute par une piste de graviers assez roulante qui monte sur les hauteurs du fjord jusqu’à atteindre un premier col. En passant de l'autre côté, on découvrira un vaste paysage qui s'ouvre sur la petite baie sableuse et reculée de Vöðlavík. La route descend ensuite assez abruptement et passe au dessus d’un petit lac. Le paysage est vraiment joli!

Vue sur la 958 et Vöðlavík
Vue sur la 958 et Vöðlavík sur la droite.
Route 958
Début de l'ascension de la route 958.
Vue sur Vöðlavík
Vue sur Vöðlavík depuis la piste.

La route poursuit sa descente cette fois en pente plus douce et atteint bientôt un petit gué dont le franchissement ne pose pas de difficulté. Juste après le gué, nous arrivons à la bifurcation qui permettra soit de rejoindre Viðfjörður par la F959, une piste assez difficile car cassante et peu roulante, ou la baie de Vöðlavík en poursuivant sur la piste 958 qui descend jusqu’aux petites maisons près de la baie. D'ici il sera possible de rejoindre la plage à pied au bout de la piste.

Gué sur la piste 958
Premier gué sur la 958.

La piste F959 jusqu'à Viðfjörður

Cette petite piste méconnue n’est indiquée nulle part. Elle sera à réserver aux véhicules 4x4 uniquement et avec une bonne garde au sol. Ce qui fait l’intérêt de cette piste c’est d’aller se perde au plus profond de l’Islande. Peut être y croiserez-vous la route d’un renard arctique...

Cette piste de 8 km débute à l’intersection de la piste 958 et mène au petit fjord caché de Viðfjörður. C’est au bout de ce petit no-man’s land qu’habite une famille islandaise, isolée de tout et qui vit en quasi totale autonomie. Il faut dire que les 3/4 de l'année, la route est enneigée et que le seul moyen de locomotion reste le bateau!

La piste n'est dégagée que durant l'été, généralement à partir de fin juin/début juillet. Cette piste n'étant pas indiquée sur le site road.is vous n'aurez aucun moyen de connaître son état à l'avance. Soyez donc prudents.

Lors de notre venue le 4 juillet 2020, la piste était bien dégagée. Un passage avait été creusé dans la neige ce qui montre que la piste était bien été entretenue.

La piste commence par monter jusqu’à un petit col. Elle n’est pas très roulante avec pas mal de pierres ce qui impliquera une vitesse de progression assez lente. Une première difficulté se situera peut-être lors du franchissement d’un petit gué peu profond situé à mi-distance entre l’intersection et le col. Il y a peu d’eau mais de nombreux gros rochers cachés tapissent le fond du gué. Nous avons touché légèrement à l’aller avec notre Hilux surélevé de 5cm. Il faudra bien négocier la position des roues.

Gué sur la F959
Le gué où nous avons touché à l'arrière.

Une fois arrivée au col, la piste entame la descente vers le petit fjord qui n’apparaîtra qu’après quelques virages.

Un second passage complexe sera à prévoir peu après le col, une fois dans la descente. De grosses pierres seront à franchir avant d'arriver à un mini gué. Ce sera la dernière difficulté de cette piste, qui d’ailleurs nous avait presque fait renoncer à poursuivre la descente avec notre cellule.

Passage délicat sur la F959
Le passage délicat sur la F959.

La piste continue sa descente et s’ouvre sur le fjord qui apparaît enfin. Elle se poursuit jusqu’à la petite habitation non loin du bout du fjord. Un sentier de randonnée part sur la droite un peu avant d'atteindre le bout de la piste et longe le côté Est du fjord sur plusieurs kilomètres.

Arrivée à Viðfjörður
Arrivée près de Viðfjörður.

La progression étant très lente sur la piste à cause de la pente et des roches, comptez bien au moins 2h00 pour la parcourir en aller-retour.

3Notre vidéo des fjords de l'Est

Suivez nos aventures autour du monde
Sandrine & Flo

Nous sommes Sandrine et Flo, trentenaires français et toulousains. Nous voyageons ensemble depuis 2013 et notre petite Lena nous a rejoint en 2019. Nous nous sommes donnés pour mission de vous partager tous nos bons plans! Nos destinations préférées sont Hawaii, l'Islande et l'Ouest Américain. Ces îles volcaniques et ces grands espaces sauvages de l'Ouest des USA nous fascinent depuis que nous les avons découverts.

Depuis nous y avons séjourné plus de 4 mois durant lesquels nous avons référencé un très grand nombre de points d'intérêt et de randonnées que nous vous partageons ici. On espère ainsi que vous pourrez préparer et vivre un magnifique voyage grâce à nos conseils :-)

Commentaires
Aucun commentaire