Fermer
  1. Islande
  2. Sud de l'Islande
  3. Lakagígar: le guide complet pour explorer le Laki (F206 / F207)
Sandrine
Rédigé par Sandrine Mis à jour le 12/07/20

Le Lakagígar est l'un des plus impressionnants et dramatiques paysage d'Islande! Avec ses 115 cratères s'étendant sur 27 km, cette longue formation volcanique qui se situe de part et d'autre du Laki, son volcan culminant.

Nous avons eu la chance de découvrir le Laki et le Lakagígar à deux reprises, d'abord une journée en 2016 où nous avons eu un énorme coup de coeur pour ce lieu fascinant, puis nous sommes revenus en 2020 pour cette fois y consacrer 2 jours plein en dormant au camping du parc.

Nous avons eu ainsi l'occasion de bien nous imprégner des lieux, de l'atmosphère si particulière qui règne ici et surtout d'aller explorer des contrées un peu plus lointaines. Nous avons pu également découvrir le Lakagígar sous la pluie et sous le soleil, deux ambiances complètement différentes et des couleurs qui ne se ressemblent pas.

Dans cet article nous vous ferons découvrir le Lakagígar en passant en revue les points d'intérêt et les randonnées que vous pourrez faire sur place. Nous reviendrons aussi sur l'histoire de l’impressionnante éruption qui a façonné ce paysage surréaliste entre 1783 et 1784. Nous vous détaillerons également l'accès via les pistes F206 et F207 ainsi qu'un maximum d'informations pratiques pour organiser au mieux votre venue.

1L'histoire du Lakagígar

Commençons par poser les bases. L'histoire du Lakagígar commence le 8 juin 1783 lorsqu'une gigantesque fissure éruptive de 27 km s'ouvrit de part et d'autre du Laki, un grand et haut volcan situé à 33 km au nord de la petite ville de Kirkjubæjarklaustur. S'en suivi une impressionnante éruption explosive qui créera pas moins de 115 cratères le long de la fissure, laissant s'échapper 14 km3 de lave qui se déversèrent sur 565 km² pendant près de 8 mois! Cet épisode a été appelé par les islandais "Skaftáreldar" ou "feux de la Skaftá".

Il faut imaginer des fontaines de lave projetant des jets à plus de 800 à 1400 mètres de haut sur 27 km de long!

Cette éruption volcanique fût si importante qu'elle eu des conséquences sur une bonne partie du globe suite aux millions de tonnes de dioxyde de soufre et de fluor qui se répandirent dans l'atmosphère. Ainsi, les 3/4 des moutons et chevaux d'Islande furent intoxiqués et périrent. Le peuple islandais n'en fut pas en reste car près d'1/5 de la population fût décimée suite à une famine sans précédent. L'épais nuage de particules arriva jusqu'en Europe où il créa un épais brouillard déréglant le climat pendant plusieurs années et perturbant les récoltes, enchainant les hivers extrêmes et les étés trop chauds. L'éruption du Lakagígar aurait ainsi provoqué des milliers de décès en Europe et serait l'une des causes indirectes de la Révolution Française de 1789.

Si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à consulter l'article Wikipedia qui détaille les conséquences de l'éruption à travers le monde.

Etrangement, le Laki n'entra pas en éruption durant les feux de la Skaftá. Il trône aujourd'hui en plein milieu de la fissure éruptive et des 115 cratères dont l'ensemble porte le nom de Lakagígar, signifiant les cratères du Laki.

Cratère Lakagígar
Petits cratères du Lakagígar

2L'accès par la piste F206

Il faudra vous aventurer dans les hautes terres d'Islande pour accéder au Lakagígar et donc emprunter deux pistes de 4x4. D'abord la piste F206 qui vous mènera jusqu'au Laki, puis la piste F207 qui longe la chaîne du Lakagígar avant de rejoindre la F206 en faisant une petite boucle.

Il faut compter entre 1h30 et 2h00 pour parcourir les 50km de F206.

L'accès à la piste F206 s'effectue dans la continuité de la route 206 qui se situe 6km au sud-ouest de Kirkjubæjarklaustur. Cette route qui s'emprunte depuis la route 1 et est goudronnée sur le premier kilomètre avant de se transformer en chemin. Après 2,5 km il faudra bifurquer en direction du nord, laissant en face la route qui mène au canyon de Fjaðrárgljúfur. Des petits panneaux signalent chaque intersection.

Début piste F206
Premiers kilomètres sur la F206.

Après 6km, la piste F206 débute. Les traditionnels panneaux vous informerons que la piste est réservée aux 4x4. Les premiers kilomètres ne sont pas des plus agréables, la piste étant très caillouteuse. Celle-ci traverse de grandes zones vertes au relief modeste.

Peu à peu le relief s'adoucit pour se transformer en une sorte de vaste plaine que l'on domine par moments. Au loin se dresse une chaîne de petits sommets, formant un barrage à l'horizon et par beau temps les glaciers Vatnajökull et Mýrdalsjökull se dévoilent au loin. La piste s'avance dans ces paysages désolés que la mousse a envahie. Celle-ci prend d'ailleurs une teinte de plus en plus verte, voir fluorescente les jours où le sol est humide, au fur et à mesure que l'on s'approche du but

Bientôt nous atteignons les sommets en visée. Le paysage s’adoucit à la vue de ces collines teintées de vert et de noir, avec quelques plaques de neige par-ci, par-là. Environ 4km après le passage du 3ème gué, nous arrivons à la jonction avec la F207 qui permet de faire la boucle autour de la partie sud-ouest du Lakagígar. Il faudra continuer tout droit sur la piste F206, la boucle avec la F207 étant désormais en sens unique et ne s'empruntant que dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

La piste s'adoucit enfin sur les derniers kilomètres. Les petits cailloux laissent place à une piste de cendres noires. Les premières formations du champ de lave apparaissent en petits amas de part et d'autre de la piste, toujours recouverts de cette étonnante mousse verte. La piste s'approche pour effleurer le pieds des collines tandis que les formations de lave se font de plus en plus fréquentes.

Sur la F206
La F206 arrive a pied du Laki.
Piste traversant un champ de lave recouvert de mousse - F207
La piste traverse un champ de lave recouvert de mousse.
Mousse verte - F207
Gros plan sur la mousse qui tapissent les rochers de lave.

C'est alors qu'au détour d'une colline la chaine des cratères apparait! On aperçoit très bien les bouches et les cônes qui s'enchainent en file indienne jusqu'à atteindre l'imposant Laki.

Sur la F206
La F206 arrive au pied de la chaîne de volcans.

Les gués de la F206

3 gués seront à franchir pour atteindre le Laki, ainsi qu'une grosse flaque au début de la piste qui n'est pas vraiment considérée comme un gué. Vous pourrez les géolocaliser grâce à la carte à la fin de l'article.

Les deux premiers gués sont, en temps normal, sans difficulté. Le premier est assez large mais peu profond et tapissé de cailloux. Le second gué peu être assez impressionnant car il possède plusieurs bras d'eau qu'il faut traverser successivement mais le niveau de l'eau reste généralement faible.

Le 3ème et dernier gué de la F206 est le plus haut. Un poteau indiquant le niveau de l'eau pourra vous être utile si ce dernier s'avère périlleux. Cette fois il faudra suivre les petits piquets pour bien faire le détour dans la rivière.

Gardez à l'esprit que le niveau de l'eau peut largement varier et des petits gués insignifiants peuvent se transformer en torrents monstrueux. La F206 est réputée pour parfois être infranchissable à cause de la hauteur trop importante des gués. Pensez à bien vous renseigner auprès des rangers avant d'emprunter la piste et soyez toujours prudents avant de vous lancer dans la traversée d'un gué.

La cascade de Fagrifoss

10 km environ après le début de la piste se trouve la bifurcation assez mal signalée qui permet d'aller admirer la jolie cascade de Fagrifoss. Ne la ratez pas! Un petit parking permet de se stationner pour aller rejoindre la cascade à pied. Un chemin d'environ 200m a été récemment aménagé, passant par un petit portique métallique pour empêcher les moutons de venir jusqu'au belvédère qui surplombe la cascade.

La cascade de Fagrifoss
La cascade de Fagrifoss depuis le belvédère.

3Points d'intérêt et randonnées autour du Laki

La quasi totalité des points d'intérêt et des randonnées se trouvent le long de la piste F207 qui dessine une petite boucle de 30km autour des cratères du Lakagígar. Elle débute au niveau du parking du Laki dans le prolongement de la piste F206 et la rejoint à nouveau un peu plus bas, à la sortie du parc.

Le sens de circulation obligatoire s'effectue dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, afin d'éviter tout croisement sur cette piste qui traverse des champs de mousse très fragiles.

Cette piste est d'une incroyable beauté! Elle s'élance au travers de la plaine recouverte de cendres noires, serpentant au milieu des petites collines tapissées de mousse vert fluo et longeant les bouches béantes du Lakagígar. On peine à croire que nous sommes bien sur Terre!

Sur la piste F207
La piste se fraye un chemin entre les cônes de mousse verte.

Nous allons maintenant passer en revue les points d'intérêt et randonnées que nous avons pu découvrir lors de nos deux visites en 2016 et 2020.

Le Visitor Trail

Boucle de 500 mètres - 30 minutes - Facile

Cette petite boucle rapide se trouve au pied de l'ascension du Laki. Elle vous fera traverser l'intérieur de l'un des cratères éventrés du Lakagígar au coeur même de l'immense fissure éruptive! Le sentier est facile, bien tracé et indiqué par de petits piquets jaunes.

Le paysage y est apocalyptique, témoin du violent cataclysme passé où la nature s'est déchainée il y a quelques siècles seulement. Il faut imaginer ici de la lave jaillissant à plusieurs centaines de mètres depuis les entrailles de la terre.

Vue de drone des petits cratères au pied du Laki
Vue de drone des petits cratères au pied du Laki.

Nous avons été émerveillés devant ce paysage que nous n'attendions pas de découvrir sous cet angle. Bien sûr la faille s'est rebouchée et n'offre plus un trou béant jusqu'aux enfers de la Terre (quoi que...), mais sa trace est encore bien présente!

Vous trouverez une petite boite métallique au début du sentier qui contient des dépliants en anglais qui racontent quelques épisodes intéressants de l'histoire du Lakagígar pour mieux comprendre l'impressionnante éruption de 1783. Vous pouvez également télécharger la brochure à ce lien (en anglais).

Le chemin nécessite un peu d'habilité pour enjamber les gros rochers de lave. Au fond du cratère, de grosses cavités plongent profondément dans l'obscurité. Mieux vaut ne pas y tomber! Le sol semble être un vrai gruyère! On ressort ensuite grâce à quelques marches aménagées par des rochers. Le sentier nous ramène directement au parking.

Intérieur cratère cratère Lakagígar
La faille traverse le cratère et le sentier la suit. Au centre on voit bien les gros trous.
Intérieur cratère Lakagígar
A l'intérieur du cratère!
Mousse verte - Lakagígar
La mousse a pris se place recouvrant les moindres recoins.

D'après le dépliant, la boucle s'effectue de l'Ouest vers l'Est, néanmoins nous trouvons que celle-ci est plus impressionnante en commençant de l'autre côté (le sens où nous l'avons parcouru). L'accès se fait depuis le tout petit parking qui se trouve juste après le grand parking du Laki.

Nous vous recommandons de commencer votre visite par ce petit sentier de découverte qui vous permettra mieux de comprendre l'histoire de l'éruption et ainsi de mieux apprécier la vue que vous découvrirez au sommet du Laki.

L'ascension du Laki

Boucle de 4 km - 1h30 - Moyen OU Aller/Retour de 2 km - 1h00 - Moyen

L'ascension du Laki, le volcan culminant de la chaîne du Lakagígar, sera le point d'orgue de votre visite! A son sommet vous y découvrirez un panorama à 360° qui dévoilera l'ensemble de l'immense ligne de cratères et cônes s’étendant du Mýrdalsjökull au Vatnajökull. Grandiose!!

La chaine du Lakagígar
Les cratères du Lakagígar coté sud-ouest par temps sec.

Vous noterez que les couleurs des photos sont très différentes. La mousse est fluorescente sur les photos de 2016 car le sol était très humide alors qu'elle est vert clair sur celles de 2020, le temps étant sec depuis plusieurs jours.

Le parking principal du Laki se situe au niveau de la cabane du ranger où vous serez invités à faire un arrêt briefing. De ce parking part une grande boucle qui permet de rejoindre le sommet du Laki. Il faut compter 1h30 environ pour parcourir l'ensemble des 4 km de la boucle depuis le parking principal sans comptez les arrêts photos. Le dénivelé est de 200m.

Il se peut qu'une partie de la boucle soit fermée, dans ce cas les rangers vous avertiront et vous indiqueront le sentier à emprunter en aller-retour. Il vous sera aussi possible d'opter pour un aller-retour direct depuis le petit parking du Visitor Trail, ce qui permet aussi de facilement combiner le sentier découverte puis l'ascension du Laki. Toutefois l'ascension de ce côté est plus raide mais aussi plus rapide et directe. Comptez un aller-retour de 2 km soit environ 1h00 de marche pour faire l'aller-retour sans s'arrêter.

Lors de nos deux ascensions nous avons toujours emprunté l'aller-retour rapide et direct, le côté ouest de la grande boucle étant fermé à notre seconde venue. Nous ne pourrons donc vous parler que ce cet accès.

La randonnée en aller-retour direct

Depuis le petit parking du Visitor Trail le sentier prend rapidement de l'altitude et au bout de quelques minutes nous sommes déjà assez haut pour avoir une très belle vue sur l'enchainement des cratères du Lakagígar. C'est superbe!

Le  Lakagígar - F206
La succession des cratères et très bien visible dès le début de l'ascension du Laki.

On atteint alors un premier palier à partir duquel l'ascension sera un peu moins raide. Il faudra encore continuer à monter pour bientôt apercevoir le sommet. De gros rochers se succèdent parfois sur le sentier ce qui nécessitera un peu d'agilité et à être vigilants lors de la descente. Enfin on atteint le sommet. La vue se découvre enfin, c'est magique!

Les cratères du Lakagígar
La vue de l'autre côté, le Mýrdalsjökull en toile de fond.

Il faudra garder à l'esprit que l'ascension pourrait être éreintante si les conditions météos sont mauvaises. Lors de notre première venue le temps était très venteux et pluvieux. Voici ce que j'avais écrit à l'époque.

Je ne garde comme seuls souvenirs de cette ascension la vision permanente de la terre du sentier qui devenait de plus en plus glissant, le vent sifflant dans ma capuche, devant m'arrêter à plusieurs reprises pour reprendre mon souffle. Cette petite ascension pourtant pas si longue ni réellement difficile, aura été la plus éprouvante de notre séjour! Mais la vue fantastique sur l'ensemble du Lakagígar a suffit pour me donner la force de grimper jusqu'au sommet. Au fur et à mesure que l'avalais les derniers mètres, le petit manteau de brume du sommet se dissipait, me motivant encore plus à vite le rejoindre. J'étais si impatiente! Et c'est enfin que le graal s'est offert à moi! A peine suis-je arrivée au sommet que les nuages se sont éclaircis tel un miracle, la pluie et le vent cessant avec eux. Ce genre de situation qui vous laisserait croire qu'un ange gardien veille sur vous!

Lakagígar - F206
Vue d'ensemble de la partie sud-ouest du Lakagígar depuis le sommet du Laki en 2016.

Du sommet du Laki, la vue embrasse le paysage sur 360°. Nous sommes habitués aux paysages surnaturels, mais celui-ci est tout simplement grandiose! De part et d'autre du Laki, les cratères se suivent sur des dizaines de kilomètres, s'étendant jusqu'à ce que notre regard ne puisse plus les distinguer. Les cratères les plus gros sont situés au sud-ouest, tandis que la chaine semble s'étendre plus longuement vers le nord-est jusqu'à être ensevelie sous la glace du Vatnajökull.

La chaine du Lakagígar
L'enchaînement des cratères vers le nord-est, jusqu'au Vatnajökull.

Point de vue sur Lambavatn

Au détour de la piste F207, une petite piste secondaire de quelques centaines de mètres mène à un joli panorama sur Lambavatn. On distingue également un petit bout de Kambavatn au loin. Pour emprunter la piste, continuez tout droit à la première intersection que vous verrez en débutant la F207.

Point de vue sur Lambavatn
La vue sur Lambavatn depuis la piste secondaire.

Randonnée de Lambavatn à Gómur

Boucle de 11 km - 3h30 - Moyen

Lors de notre seconde visite au Laki nous sommes tombés sous le charme de cette randonnée qui, en plus de nous faire découvrir les 2 lacs, nous emmène jusqu’à un magnifique point de vue donnant sur une vallée cachée.

L’ensemble de la randonnée fait une boucle de 11 km mais nous l’avons fait en aller-retour jusqu’au point de vue, soit un total de 8 km car la pluie nous a rattrapé, ce qui ne nous a pas laissé l’occasion de faire l’ensemble de la boucle qui passe de l’autre côté des parois rocheuses après le second lac.

La randonnée débute au bord de Lambavatn où se trouve un petit point de stationnement qui offre d'ailleurs une jolie vue sur le lac avec une table de pique-nique. Le sentier part sur la gauche en montant légèrement.

Lambavatn - Laki
Le lac de Lambavatn photographié depuis le début du trail.

A noter qu’il n’y a aucune trace au sol, il faudra donc se guider en suivant les petits piquets au bout jaune sachant qu’il en manque parfois, ce qui pourra semer le doute dans la route à suivre. Il ne sera pas inutile d’emporter vos jumelles pour parfois chercher des yeux le piquet suivant, à moins qu’un randonneur soit passé peu avant vous et ait laissé ses traces dans le sable.

Le sentier monte donc légèrement pour revenir sur la berge avant de cheminer le long du lac pendant un moment. Il quittera ensuite le bord de l'eau pour grimper la butte qui sépare les deux lacs. Ce n'est qu'une fois passé ce petit promontoire que le second lac de Kambavatn se dévoilera. Vous aurez ensuite le choix de longer le lac sur la gauche ou de poursuivre la randonnée en le contournant sur la droite.

Kambavatn - Laki
Le lac de Kambavatn.

Le sentier continue à prendre un peu de hauteur pour éviter une petite crevasse avant de redescendre vers le bord du second lac qu’il longera jusqu’à atteindre le petit col qui apparaît dans le mur de rochers qui se dresse derrière le lac.

La montée se fait assez facilement, seuls les 50 derniers mètres seront un peu usants, la grimpette ne semblant plus en finir. Mais quelle récompense une fois au sommet! Le paysage est grandiose et vaut largement l’effort pour l’atteindre.

Lyngfellsgígar - Lakagígar
La vue sur les sommets du Gómur.
Lyngfellsgígar
Les petits lac au bord du Lyngfellsgígar.
Les petits lac au bord du Lyngfellsgígar.
D'autres petits lacs plus au centre.

Nous avons fait demi-tour à cet endroit mais si vous souhaitez poursuivre la randonnée, il faudra ensuite descendre de l’autre côté du col et continuer de suivre les petits piquets jaunes qui feront le tour des crêtes sur la droite avant de revenir sur Kambavatn.

Au final nous avons mis 2h30 pour faire cet aller-retour de 8 km. La randonnée n'est pas difficile si l'on s'en tient à ce que nous avons parcouru, les dénivelés étant faibles. Seul le fait de marcher dans le sable était un peu pénible, avec un retour assez monotone. Ceci dit, c'est une petite randonnée que nous avons appréciée, surtout pour la vue qu'elle nous a offerte.

Sur la piste F207
Sur la piste F207 près de Lambavatn.

Tjarnargígur

Aller-retour de 200m - 10 minutes - Facile

Surtout ne ratez pas la découverte du magnifique petit cratère de Tjarnargígur. Ce dernier a la particularité d'être rempli d'eau, d'une eau aux teintes émeraude qui s'illumine au soleil. Magnifique!

Tjarnargígur - Lakagígar
Le magnifique cratère rempli d'eau de Tjarnargígur.

L'accès à Tjarnargígur est très simple grâce à un petit sentier plat, bien tracé et aménagé avec des passerelles en bois ce qui le rend accessible aux personnes en fauteuil. Un petit belvédère de bois a été installé en hauteur du cratère pour pouvoir l'admirer.

Le parking d'accès se trouve un peu plus loin sur la piste F207. Il est signalé par la présence d'une cabine pour les rangers, de WC et de tables de pique-nique.

Randonnée de Tjarnargígur à Eldborgarfarvegur

Boucle de 4,5 km - 1h30 - Facile

Si vous souhaitez vous dégourdir les jambes, vous pourrez profiter de cette randonnée facile qui propose une boucle de 4,5 km dans la continuité du petit belvédère de Tjarnargígur. Pour l'emprunter il vous suffira de descendre les quelques marches un peu abruptes qui vous permettront d'atteindre le bord du petit lac vert à partir de la plateforme de bois.

Le sentier, bien tracé et balisé par des piquets jaunes, vous mènera au coeur du champ de lave chaotique puis atteindra une zone marécageuse avant de se prolonger au coeur de la faille. On regagnera ensuite à nouveau le champ de lave avec la possibilité de faire un détour de 400m aller-retour pour aller voir l'intérieur d'un petit cône volcanique, puis le sentier rejoint la route qu'il longe sur plus d'1km avant de rejoindre le parking principal.

Parcours dans le champs de lave - Tjarnargígur
Parcours dans le champs de lave après Tjarnargígur.
Parcours dans le champs de lave - Tjarnargígur
Les magnifiques cônes de mousse vers la fin du sentier.
Parcours dans le champs de lave - Tjarnargígur
La fin du sentier avec la F207 en vue.

Cette boucle peut également se commencer au niveau du second petit parking qui se trouve 1 km après celui de Tjarnargígur, mais la boucle a moins d'intérêt dans ce sens. Il est plus agréable de la débuter par Tjarnargígur.

Côté intérêt, le début de la boucle reste le partie la plus intéressante, le sentier étant plutôt monotone une fois dans la faille, et le retour par la route n'ayant que peu d'intérêt.

Le gué de la F207

La piste s'éloigne et se rapproche de l'alignement des cratères avant de la contourner par le nord-ouest et d'atteindre un gué, unique difficulté de cette piste majoritairement bien roulante et agréable à conduire.

Le gué et ses alentours sont un petit coin de paradis dans le désert noir! La rivière s'écoule dans un cadre magnifique et enchanteur, tapissé de verdure et de multiples bras d'eau. L'endroit est si beau que ce gué est devenu l'un des plus photographiés d'Islande!

Devant le gué de la F207
Notre 4x4 devant le gué de la F207. Ici les paysages sont charmants.
Notre 4x4 en haut de la côte avant d'entrer dans la rivière de la F207
Notre 4x4 en haut de la côte avant d'entrer dans la rivière.
Le gué de la F207
Le gué de la F207 avec 45 cm d'eau environ.

Le gué paraît assez impressionnant car il semble profond, l'eau étant assez calme à la surface. Il est généralement du même niveau que le 3ème gué de la F206. Si vous n'êtes pas confiants, n'hésitez pas à sortir pour vérifier le niveau de l'eau avant de le traverser. Il peut aussi arriver que ce gué soit infranchissable. Dans ce cas, un retour par le même chemin s'imposera.

Ancienne cheminée

Environ 500 mètres après la traversée du gué, une étrange cavité si trouve sur la gauche de la piste. Un petit ponton et quelques marches permettent d'y accéder. Il s'agit d'une ancienne cheminée béante. Bien sûr celle-ci est également rebouchée, mais elle est assez bien préservée pour imaginer la puissance de l'éruption passée!

Cheminée au bord de la F207
L'imposante cheminée au bord de la F207.

La piste F207 s'éloigne ensuite des cratères pour s'enfoncer dans le grand champ de lave tumultueux avant de passer près du camping de Blágil et rejoindre la F206.

Sur la F207
Derniers kilomètres sur la F207, en bordure de l'immense champ de lave.

4Quand venir au Laki

Les plus belles couleurs se dévoilent lorsque la mousse est humide. Elle prend alors une teinte fluorescente ce qui donne une impression surnaturelle aux paysages traversés par la piste F207, comme vous avez pu le constater sur nos photos de 2016.

L’idéal est donc de venir au Laki un lendemain de pluie avec un ciel dégagé pour pouvoir apprécier l’ensemble de la chaîne des cratères du Lakagígar depuis le sommet du Laki.

Enfin pour maximiser vos chances d’avoir du soleil, partez le plus tôt possible, les nuages ayant pour habitude de s’accumuler dès la mi-journée, les averses étant fréquentes dans l’après-midi. Vous pouvez aussi choisir de faire la piste la veille et de dormir au camping de Blagil pour ainsi être les premiers à monter au Laki et profiter des premières et dernières lueurs du jour!

5Combien de temps passer au Lakagígar

Pour apprécier l’endroit à sa juste valeur il faudra au moins prévoir de passer une grosse journée sur place sachant qu’il faudra prévoir environ 3h00 de route aller-retour depuis Kirkjubæjarklaustur pour faire les 42 km de piste.

Une fois sur place, ne ratez pas l’ascension du Laki puis faites vous plaisir en allant explorer les petits cratères secondaires le long de la F207, ce qui vous garantira une journée bien complète!

Si vous souhaitez passer du temps à explorer le Lakagígar et randonner dans le parc, nous vous conseillons d’y passer au moins 2 jours en dormant au camping de Blágil. Il y a de quoi faire avec les quelques randonnées du parc.

Camping de Blagil
Soleil de minuit au camping de Blágil.

6Quel véhicule pour accéder au Laki

Pour parcourir cette piste, un petit 4x4 sera suffisant si les conditions sont bonnes. Un Duster fera parfaitement l'affaire si le niveau des gués n'est pas très haut. Toutefois, comme partout en Islande, le niveau des rivières est incertain et peut largement varier d'un jour à l'autre, voir parfois à quelques heures d'intervalle.

Nous y avons également vu des SUV. Il n'est jamais conseillé de venir sur les pistes F avec un SUV qui pourrait être en difficulté lors de certains franchissements nécessitant 4 roues motrices, bien que les pistes F206 et F207 ne comportent pas de difficulté hormis le passage des gués.

A noter également que le niveau des gués varie généralement entre le matin et le soir. Le niveau de l'eau a tendance à croître en fin de journée suite à la fonte des glaces durant la journée, ou l'accumulation des précipitations.

7Notre vidéo du Lakagígar

Suivez nos aventures autour du monde
Sandrine & Flo

Nous sommes Sandrine et Flo, trentenaires français et toulousains. Nous voyageons ensemble depuis 2013 et notre petite Lena nous a rejoint en 2019. Nous nous sommes donnés pour mission de vous partager tous nos bons plans! Nos destinations préférées sont Hawaii, l'Islande et l'Ouest Américain. Ces îles volcaniques et ces grands espaces sauvages de l'Ouest des USA nous fascinent depuis que nous les avons découverts.

Depuis nous y avons séjourné plus de 4 mois durant lesquels nous avons référencé un très grand nombre de points d'intérêt et de randonnées que nous vous partageons ici. On espère ainsi que vous pourrez préparer et vivre un magnifique voyage grâce à nos conseils :-)

Commentaires
11 Commentaires