Fermer
  1. Japon
  2. Visiter l'île de Sado: entre nature, histoire et traditions
Sandrine
Rédigé par Sandrine Publié le 06/12/18

Cet article est réalisé en partenariat avec l'association touristique de l'île de Sado qui nous a invitée à découvrir leur île. Il reflète l'expérience que vous avons vécue tous les deux lors de notre journée et nuit sur l'île avec une totale liberté d'expression. 

Si vous aimez la nature avec une pincée de culture, d’histoire et traditions, alors vous succomberez aux charmes de la très belle île de Sado!

Située à proximité de la ville de Niigata, sur la côte nord-ouest du Japon, cette île a de quoi envoûter toutes les personnes qui y poseront un jour le pied! Ce fût d’ailleurs notre cas lorsque nous avons découvert l’île de Sado dans le cadre d’un séjour organisé début novembre par l’association touristique de l’île.

Quelle fût notre surprise de découvrir une île préservée, loin de l’agitation des grandes villes japonaises, où les petites maisons en bois traditionnelles cohabitent avec une nature semblant encore indomptée. Ici les montagnes sont recouvertes d’une épaisse forêt, les rivières et cascades se jettent directement dans la mer dans les creux d’une côte sauvage déchiquetée par les vagues. 

Coucher de soleil sur les rochers de la Sotokaifu sur l'île de Sado
Soleil couchant sur les rochers au nord de l'île de Sado.

Nous sommes venus prendre un grand bol d’air frais, de nature, mais aussi de culture, d’histoire et traditions, car l’île de Sado nous a également dévoilé son passé, au temps où l’or était convoité dans la montagne et où les travailleurs venaient nombreux tenter leur chance pour ramasser quelques pépites.

Nous n’avons pu passer qu’une journée et une nuit sur l’île de Sado, ce qui ne nous a laissé le temps que de découvrir la partie nord de l’île, mais nous nous sommes promis d’y revenir plus longtemps, tant cette île nous a plu! Dans cet article, nous reviendrons sur les paysages et les sites historiques que nous avons découverts, mais commençons par quelques informations pratiques.

1Comment venir à Sado ?

Plusieurs liaisons en bateau permettent de relier l’île de Sado aux différentes villes situées le long de la côte nord-est du Japon: Niigata, Jōetsu et le terminal de Teradomari. A noter qu’en fonction de votre port de départ, le ferry vous déposera à un endroit différent de l’île. Dans notre cas, nous avons emprunté la liaison partant de Niigata qui nous a directement emmené au port de Ryotsu, au centre de l’île.

Depuis Niigata, l’embarcadère se situe dans le quartier de Bandaijima. Une liaison en bus est possible depuis la Niigata Station. Une fois sur place, il vous faudra faire un choix car il existe deux types de ferrys. 

  • Le « car ferry » traditionnel, qui prend les voyageurs mais aussi les véhicules et qui effectue la traversée en 2h30. Comptez 4690¥ par personne pour l’aller/retour
  • Le jetfoil, pour passagers uniquement qui est beaucoup plus rapide. Comptez 1h05 pour la traversée, mais également un tarif plus élevé de 12080¥ l’aller/retour. 

Pour y voir plus clair sur les différents tarifs, vous pouvez consulter cette page en anglais.

Vous pouvez acheter vos billets directement à l’embarcadère en pensant à arriver environ 30 minutes avant le départ du bateau. Si plusieurs compagnies effectuent la traversée comme c’est le cas depuis Niigata, choisissez bien la bonne salle d’embarquement, car chaque compagnie a sa propre salle.

Salle d'attente ferry Sado
Salle d'attente du Jetfoil à Sado.
Barrières sécurité Jetfioil à Sado
Barrières avant d'embarquer à Sado.

Une fois sur place, nous vous recommandons de louer une voiture. Bien qu’un réseau de bus permet de faire le tour de l’île, il vous sera plus pratique de louer une voiture et de prendre votre temps pour vous arrêter dès que le coeur vous en dit. Vous trouverez facilement différentes agences de location à proximité de chaque embarcadère. 

2Visiter l'île de Sado: Quoi voir, que faire?

L’île de Sado se compose de 3 parties distinctes: 

  •  La partie nord, montagneuse, qui s’étend du nord-est au sud-ouest
  •  La partie sud, montagneuse également et parallèle à la partie nord (les deux parties étaient autrefois deux îles distinctes)
  • Le centre de l’île, une large plaine appelée Kuninaka, bordée des Ryotsu et Mano Bay, blottie entre les deux montagnes et formée du limon déposé ici au fil des siècles, reliant ainsi les deux îles. C’est ici que l’on trouvera la grande majorité des habitations et cultures de l’île.

Dans ce chapitre nous vous parlerons essentiellement des activités et points d’intérêts de la partie nord de l’île, la seule que nous avons eu l'occasion de découvrir.

Uchikaifu Coast

La Uchikaifu Coast longe le sud-est de l’île du nord. Ici, les minuscules villages aux vieilles maisons de bois se succèdent en bord de côte. Le rivage est plutôt classique, mais la route étroite qui longe la mer offre déjà une agréable sensation d’évasion. Comptez environ 1h00 pour rejoindre la pointe nord-est de l’île depuis Ryotsu.

Futatsu-game

Nous voici maintenant proches de l’extrémité nord-est de l’île. Ici la côte est balayée par les vents et sculptée par les vagues. Ne manquez pas un arrêt au Futatsu-game, le célèbre rocher de Sado relié au rivage par une fine bande de sable et de galets qu’il est possible de traverser à pied à marrée basse lorsque la mer est calme. Durant l’été, l’endroit est très prisé par les baigneurs. D’ailleurs un camping permet de planter sa tente juste en haut des falaises, d’où un sentier descend pour rejoindre la mer.

Le rocher de Futastu-game et sa longue bande de sable
Vue sur le rocher de Futatsu-game et sa bande de sable partiellement immergée.

Le site est bien signalé et vous y trouverez un grand parking pour vous stationner. D’ici, descendez les quelques marches pour atteindre le beau point de vue sur le rocher et sa bande de sable (au niveau du camping). Vous pourrez ensuite choisir de descendre pour atteindre la bande de sable.

En novembre, la mer était plutôt agitée et le temps gris, ce qui n’a pas mis en valeur le lieu qui doit être très agréable lorsque les rayons du soleil éclairent l’eau. Paraît-il que la couleur de l’eau y est très belle l’été. La plage et le banc de sable de Futatsu-game fait d’ailleurs parti de la sélection des 100 plus belles plages du Japon réalisée par le ministère de l’environnement.

Ono-game

Juste après Futatsu-game se trouve Ono-game, un autre gros rocher dont la particularité est qu’il se tapisse de jolies fleurs jaunes début juin qui ne fleurissent qu’à 2 endroits au Japon. Un sentier permettait autrefois de grimper au sommet d’Ono-game mais il est aujourd’hui fermé. Un autre sentier permet de longer le littoral entre Ono-game et Futatsu-game. L’endroit est particulièrement agréable pour s’y promener.

Torii devant Ono-game sur l'île de Sado
Petit torii de bois devant Ono-game.
Rocher et ocean à Ono-game
Le litoral entre Ono-game et Futatsu-game.

Sotokaifu Coast

La Sotokaifu Coast longe toute la partie nord de l’île de Sado. Ici les vents et les vagues ont façonné la côte rocheuse créant un chaos de rochers éparpillés sur l’ensemble de la côte. La petite route étroite serpente le long de la montagne, parfois à flanc et traversant quelques ponts et petits tunnels rocheux. C’est l’endroit que nous avons le plus apprécié de l’île.

Laissez-vous transporter par les paysages sauvages qu’offre cette partie de l’île. N’hésitez pas à vous stationner pour profiter des nombreux panoramas sur les montages ou sur la mer. Comptez 2h pour longer l’ensemble de la côte.

Panorama de la Sotokaifu Coast - île de Sado
Panorama sur la Sotokaifu Coast.

Senkaku-wan Bay

Voici l’un des lieux emblématiques de l’île de Sado. Ici la côte se déchiquette pour former une myriade de petits îlots, grottes et rochers acérés. La baie a été protégée par un parc national et il est possible de découvrir le littoral en embarquant sur un petit bateau à fond transparent.

Senkakuwan bay - sado
Vue sur l'embarcadère de la Senkaku-wan Bay.
Bateau amaré à Senkakuwan bay - ile de Sado
L'un des petits bateaux amarré.
Senkakuwan bay à l'île de Sado
Petites falaises près de l'embarcadère.

Nous avons tenté l’expérience malgré une mer très agitée. On ne peut pas dire que la balade fût calme, tant nous étions ballottés dans tous les sens par les grosses vagues, mais la promenade en bateau doit être vraiment agréable par un jour de mer calme.

Le petit bateau serpente entre les pilots et s’approche très près de la côte, jusque que dans les petits recoins formés par les rochers. Il nous permet d’explorer à la fois les détails de la côte ciselée mais aussi d’observer les fonds marins grâce à la vitre au milieu du bateau. 

Croisière en bateau à Senkakuwan bay
La côte déchiqueté de la Senkaku-wan bay.
Croisière en bateau à Senkakuwan bay
Une autre vue de la côte depuis le bateau.

Il s’agit de petites embarcations pouvant accueillir 12 personnes. Nous sommes tous assis autour de la vitre de manière à bien voir le fond. Celle-ci était bien claire et l’on pouvait vraiment bien voir le fond malgré les vagues. La croisière dure 15 minutes.

Vitre au milieu des bateaux à fond de verre
La vitre au milieu du petit bateau.
Bateau d'excursion à Senkakuwan Bay - ile de Sado
Gros plan sur notre bateau.

Tarif: 1100¥ par adulte et 550¥ pour les enfants. Les croisières en bateau ne sont possibles que de mi-mars à fin novembre.

Si vous n’êtes pas intéressés par la croisière ou que vous venez hors saison, il est possible d’accéder à un point de vue et à un petit aquarium moyennant 550¥ de droit d’entrée (280¥ pour les enfants). Leur accès est inclus dans le billet avec la croisière.

On accède au point de vue depuis un pont en béton qui permet de rejoindre la fin de la petite péninsule au bout de laquelle un large belvédère y a été aménagé.

Plateforme à la Senkakuwan Bay
Plateforme avec son phare.

Enfin n’oubliez pas de faire une halte au petit aquarium où de nombreuses espèces de poissons et mollusques locaux y sont visibles. Vous pourrez d’ailleurs très facilement observer le mimétisme d’une sorte de petits calamars craintifs, ou vous faire manger les petites peaux des mains par de minuscules poissons voraces.

Aquarium à la Senkakuwan bay de l'île de Sado
Vue générale du petit aquarium.
Poissons mangeurs de peaux
Les petits poissons mangeurs de peau.
Poissons à l'aquarium de la Senkakuwan bay
Zoom sur des poissons locaux.

La mine d’or de Sado Kinzan 

Non loin de l’extrémité ouest de la partie nord de l’île se trouve un lieu fort interessant: la mine d’or de Sado Kinzan. Il faut s’imaginer ici en 1601 lorsque les premières activités d’extraction de l’or commencèrent. Rapidement les veines d’or de la montagne de Sado attirèrent les foules. Nombreux étaient ceux qui voulaient tenter leur chance et s’enrichir, mais rares étaient ceux qui y arrivaient.

Le sommet de la petite montagne au dessus de la mine d’or parle de lui-même de cette incroyable ruée vers l’or. En y regardant de plus près, on remarque que l’extrémité haute de la montage est entaillée. Le plus surprenant est que cette large entaille a été creusée à la main par les fougueux chercheurs d’or de l’époque! Il fallait une bonne dose de folie pour raboter la montagne à ce point juste avec quelques outils manuels rudimentaires.

Montagne coupée par les chercheurs d'or - ïle de Sado
La fente dans la montagne a été creusée à la main par les chercheurs d'or de l'époque.

Les veines d’or de la montagne furent exploitées pendant plus de 400 ans. Au total, 400 kilomètres de galeries ont été creusées dont certaines dans des conditions très difficiles. 

Aujourd’hui une partie de ces galeries se visite à pied. Il y en a 4 au total dont deux portions qui ne s’explorent qu’en visite guidée avec casque et lampes et sur réservation uniquement (il s’agit des mines Mumyoi et Ogiriyama). Les deux autres mines sont ouvertes au public et se découvrent sans guide. 

Nous avons pu ainsi visiter la mine de Sohdayu dont les boyaux ont été creusés sous l’ère Edo il y a 400 ans. En plus de se balader dans les tunnels, des scènes de l’exploitation de l’époque ont été reconstituées avec des automates ce qui est fort interessant (durée moyenne de la visite: 30 minutes). Quant à la dernière mine, la mine Dohyu, il s’agit de galeries plus récentes qui ont été exploitées ces 100 dernières années jusqu’en 1989, date de l’arrêt de l’exploitation de la mine (durée moyenne de la visite: 40 minutes).

Tunnel d'accès à la mine de Sohdayu - Sado
Le tunnel d'accès à la mine de Sohdayu.
Scène de vie dans la mine d'or de Sado
Reconstitution d'une scène de vie à l'intérieur de la mine.
Travail dans la mine d'or de Sado
Reconstitution d'une scène de travail.
Lingot d'or à la mine de Sado
Flo tente d'extraire le fameux lingot d'or.

A l’issue de la visite des galeries, un accède à un petit musée très interessant qui reconstitue la ville et la vie près de la mine à l'ère Edo. On peut également y voir les outils utilisés à l'époque ainsi que quelques fragments de roches et d’or.

Autre curiosité, on peut prendre entre les mains un gros lingot d’or pesant environ 12,5 kg! Et sachez que si vous arriverez à extraire le lingot de sa boite au travers du petit orifice, vous gagnerez un joli certificat!

Une fois sortis du musée, on pénètre dans un petit et agréable jardin où les érables sont magnifiques à l'automne, avant de regagner le parking de la mine.

Erables à Sado
Couleurs d'automne.
Couleurs d'automne à la mine d'or de Sado Kinzan
Coucher de soleil et Momiji.

Informations pratiques: La mine est ouverte toute l’année. Accès de 8h00 à 17h30 d’avril à octobre et de 8h30 à 17h de novembre à mars. Tarif d’accès à la mine de Sohday ou de Dohyu: 900¥/adulte et 450¥/enfant ou bien 1400¥/adulte et 700¥/enfant pour pouvoir visiter les deux mines.

Pour plus d’informations, consultez le site de la mine d’or de Sado Kinzan.

Kitazawa Flotation Plan

Pour compléter la visite de la mine d’or de Kinza, il est possible de découvrir les vestiges encore récents des larges infrastructures utilisées pour le traitement du minerai et séparer l’or de la roche, qui ont été construites au 19ème siècle puis abandonnées progressivement depuis la seconde guerre mondiale jusqu’à la fermeture définitive en 1989. 

Aujourd’hui la végétation reprend peu à peu ses droits, envahissant chaque interstice dans le béton et recouvrant les bâtiments d’un manteau vert.

Batiments au Kitazawa Flotation Plan
Bâtiments abandonnés.
Extraction de l'or à Kitazawa Flotation plan à Sado
Le grand cercle servait à séparer l'or du minerait.

A voir également

Voilà qui conclut la liste des points d’intérêt que nous avons pu découvrir lors de notre journée dans la partie nord de l’île de Sado. Sachez qu’il existe également un bon nombre d’activités et points d’intérêts à voir dans la partie centrale et sud de l’île comme le Taraibune Tub Boat, des petites embarcations populaires et traditionnelles semblables à des tonneaux de bois qui vous permettront de naviguer sur l’eau ou encore de découvrir l’un des nombreux temples ou sanctuaires de l’île comme le Miyoshoshi Temple et sa pagode à 5 étages. Pour en savoir plus nous vous recommandons de consulter le site officiel de l’île de Sado qui est riche en information.

3Où dormir à Sado ?

La zone centrale de l’île offre le meilleur point de chute pour dormir à Sado, ainsi vous serez au coeur de l’île pour rejoindre facilement les zones nord ou sud.

Nous avons logé au Kanazawaya Ryokan. C’est une très vieille bâtisse pleine de charme avec de grandes chambres (tatamis) située en bordure du lac Kamo. Nous avons été chaleureusement accueillis par les propriétaires qui se sont pliés en 4 pour nous faire passer un bon séjour. Ils ne parlent que quelques petits mots d’anglais mais suffisamment pour situer les sanitaires, ou comprendre les horaires des dîners et des petits déjeuner, si vous choisissez la formule avec les repas.

Kanazawaya Ryokan - Sado
Entrée et façade en bois du Kanazawaya Ryokan.
Dinner au Kanazawaya Ryokan
Le dinner est servi !
Salle de bain pour femme au Kanazawaya Ryokan à Sado
La salle de bain pour femme avec son bain chaud.

Les chambres sont très spacieuses avec un coin table à thé et une autre pièce juste pour les futons qui étaient confortables. Nous avions un petit lavabo privé dans notre chambre. Les salles de bain hommes et femmes possèdent un petit bain chaud.

Table et chaise Kanazawaya Ryokan
La pièce principale de notre chambre.
Futons Kanazawaya Ryokan
Le coin nuit avec les futons (pièce attenante).

Le Ryokan offre aussi un jardin qui permet d’accéder aux bords du lac Kamo. Les propriétaires nous ont même offert des gâteaux à la crevette pour y nourrir les oiseaux, une expérience très agréable au petit matin!

Thé et mouettes au Kanazawaya Ryokan
Thé Macha au bord du lac, Flo nourrissant les mouettes.

Concernant les repas, il s’agit de repas traditionnels avec des produits locaux essentiellement à base de poissons crus, marinés, bouillis et/ou séchés (idem au petit déjeuner).

Pour en savoir plus sur le Kanazawaya Ryokan, vous pouvez consulter le site du Ryokan, ou les informations sur le site de l'association touristique de Sado

4Combien de temps pour découvrir l’île de Sado ?

Idéalement, 3 jours et 2 à 3 nuits sur place vous permettront de découvrir l’ensemble des 3 zones de l’île en y consacrant une journée pour chaque zone (n’oubliez pas que l’île est tout de même assez grande). A titre d’indication, nous avons tout juste eu le temps de parcourir la partie nord de l’île sur une grosse journée, sans avoir eu le temps de nous arrêter partout. 

Si vous n’avez qu’une seule journée à passer sur l’île de Sado, vous pourrez choisir de vous aventurer soit autour de la zone nord, soit autour de la partie sud, mais sachez que vous ne pourrez pas faire les deux dans la même journée.

Suivez nos aventures autour du monde
Sandrine & Flo

Nous sommes Sandrine et Flo, trentenaires français et toulousains. Nous voyageons ensemble depuis 2013 et notre petite Lena nous a rejoint en 2019. Nous nous sommes donnés pour mission de vous partager tous nos bons plans! Nos destinations préférées sont Hawaii, l'Islande et l'Ouest Américain. Ces îles volcaniques et ces grands espaces sauvages de l'Ouest des USA nous fascinent depuis que nous les avons découverts.

Depuis nous y avons séjourné plus de 4 mois durant lesquels nous avons référencé un très grand nombre de points d'intérêt et de randonnées que nous vous partageons ici. On espère ainsi que vous pourrez préparer et vivre un magnifique voyage grâce à nos conseils :-)

Commentaires
Aucun commentaire