10 astuces pour bien prendre le train au Japon

Rédigé par Sandrine Publié le 27/11/2016

Au premier abord, prendre le train au Japon peu sembler effrayant! La peur de ne pas se retrouver parmi les innombrables lignes à Tokyo ou de ne pas réussir à acheter son ticket... Mais je vous rassure, prendre le train au Japon n'a rien de compliqué. C'est même le moyen de transport le plus pratique pour se déplacer dans l'archipel.

Ligne de train du métro de Tokyo

Le train est d'ailleurs le mode de transport préféré des japonais. Rapide, fréquent, ponctuel et propre... il offre bien des avantages. Lors d'un séjour au Japon, nous vous recommandons de privilégier le train pour vos déplacements, sauf bien-sûr si vous souhaitez vous rendre dans des zones isolées et que la conduite à gauche ne vous effraie pas.

Sachez qu'il existe de nombreux sites qui proposent d'excellents guides pour vous aider à prendre le train. Parmi ceux que je trouve très bien faits, il y a le guide de Vivre le Japon ou encore le guide de Kampai. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires pour voyager en train.

Voilà pourquoi je ne souhaite pas faire à mon tour un guide du train au Japon, mais plutôt vous apporter quelques astuces et vous raconter notre vécu au travers d'anecdotes.

Conseil n°1: Identifiez ou planifiez vos longs déplacements en avance

Sachez que dans les gares, le personnel ne parle pas toujours anglais. Alors pour éviter de vous retrouver en détresse, nous vous conseillons de préparer vos longs déplacements. J'entends par là si vous devez prendre plusieurs trains ou emprunter des lignes régionales et nationales.

Si vous préparez votre voyage au Japon, il n’y a qu’un seul site à connaître par cœur: Hyperdia. Ce site vous indiquera tout ce que vous devez savoir pour vos déplacements. Pour cela, il vous suffit d'utiliser le formulaire sur la page d'accueil et d’y entrer vos villes de départ et d’arrivée ainsi que le jour et l’heure souhaités. En fonction de vos critères, le site vous affichera toutes les combinaisons de transports possibles (y compris l'avion). Pour chaque itinéraire, vous pourrez choisir d'afficher plusieurs solutions (jusqu'à 10) ce qui vous permettra d'obtenir différentes propositions à des prix variés et à des horaires différents.

Pour chaque itinéraire, le site vous affiche précisément: l'horaire de chaque train, le numéro du quai (très utile!), le nom de la ligne, le type de train, le temps du voyage, la durée des correspondances, le prix de chaque billet ainsi que le prix du siège si celui-ci s'applique. Avec toutes ces informations, vous saurez absolument tout pour voyager sereinement.

Si vous possédez un JR pass, accédez aux options avancées et décochez les cases "NOZOMI / MIZUHO / HAYABUSA (SHINKANSEN)" ainsi que "Private Railway". Vous n'aurez ainsi que les trajets pris en charge par votre pass.

Une fois que vous avez identifié votre trajet, où les différents trajets potentiels pour plus de souplesse, imprimez votre feuille de route Hyperdia. Ceci vous sera très utile une fois sur place pour vous repérer, notamment grâce au numéro des quais mais aussi pour acheter vos billets directement au guichet si vous avez des difficultés pour comprendre le fonctionnement de la machine ou pour vous faire comprendre.

Conseil n°2: Bien identifier les différentes compagnies de train

Il faut savoir qu'au Japon, plusieurs entreprises exploitent le réseau ferroviaire. La compagnie principale est la Japan Rail (JR), la compagnie nationale. La grande majorité des trains qui circulent sont des trains JR, mais d'autres entreprises privées exploitent également des réseaux plus petits comme par exemple à Tokyo, où Tokyo Metro et Toei Subway se partagent les lignes de métro.

Dans le cas de Tokyo, on trouve donc des lignes locales JR et privées. Mais c'est également le cas dans d'autres villes, comme Hiroshima par exemple.

Pourquoi il est important de comprendre cette subtilité? Par ce que chaque entreprise gère son propre réseau, ce qui implique des tarifications différentes pour chacune d'entres elles. Dans la pratique, si vous effectuez un trajet qui emprunte les réseaux de 2 compagnies différentes, vous devrez prendre 2 tickets.

Dans la mesure du possible, sur un même trajet, choisissez de prendre les trains d'un même réseau, ceci afin de faciliter la logistique de vos déplacements.

Mais soyez rassurés, au sein d'une même ville, chaque réseau est suffisamment étendu et dimensionné pour généralement vous permettre de réaliser l'ensemble de votre trajet sur la même compagnie moyennant un peu de marche. Pour bien vous repérer, sachez que vous trouverez dans toutes les gares, un plan des lignes de chaque compagnie.

Quant au célèbre JR pass, n'oubliez pas qu'il n'est valable que sur les trains du réseaux JR, à l'exception des Shinkansen NOZOMI et MIZUHO. Si vous êtes en possession d'un JR Pass et que vous devez emprunter le train d'un réseau privé, vous devrez donc acheter un ticket.

Panique à la gare d'Iseshi!

En mai 2015, nous avons pris le train à Ise, une petite ville dans la préfecture de Mie. Nous devions prendre un Limited Express puis un Shinkansen. Pressés par le temps, nous nous dirigeons vers une machine. Après quelques recherches, nous nous rendons compte que notre gare de destination n’est pas indiquée sur le plan et nous ne pouvons donc pas en déduire la tarification.

Nous avons alors demandé de l’aide à une personne qui attendait et qui nous a spontanément aidé. Il ne parlait pas anglais, mais en lui montrant notre feuille Hyperdia il a tout de suite compris. Il a donc essayé de nous expliquer en nous montrant l'écran et en faisant de grands gestes. Mais le temps que nous comprenions, le train est arrivé.

Dans l’impossibilité d’acheter notre ticket, nous sommes montés dans le train sans ticket.

Une fois le train en route, nous avons avancé de wagons en wagons à la recherche du contrôleur (il y en a toujours un dans les Limited Express et les Shinkansen). Nous lui expliquons alors notre mésaventure en baragouinant quelques mots de japonais et en lui montrant notre papier. Aussitôt il sort sa machine et nous écrit sur un papier le prix à payer pour chaque ticket. Nous réglons la note et il nous imprime les tickets.

C'est plus tard que nous avons compris pourquoi la gare de destination n'apparaissait pas. En fait, le premier train était exploité par une compagnie privée et le Shinkansen par la Japan Rail (JR). Du coup, il était impossible de réserver l'ensemble du trajet à la première borne. Nous aurions donc dû rechercher le tarif pour nous rendre à la gare de notre correspondance (la dernière du réseau privé) et non celle de notre destination.

Si vous êtes confrontés à cette situation, pensez à vérifier si le train que vous devez prendre est exploité par une compagnie privée. Dans ce cas, prenez un billet pour votre trajet puis complétez le reste de votre trajet lors de votre correspondance. Ne sous-estimez donc pas le temps pour prendre votre second ticket.

Conseil n°3: Utilisez les bornes automatiques pour achetez vos tickets locaux et le guichet pour vos longs déplacements.

Pour les trajets locaux

Si vous devez prendre le train pour vous déplacement en ville, utilisez les grosses bornes aux entrées de chaque gare pour acheter vos tickets. Il y a toujours une touche ou un gros bouton "English" qui vous permettra de traduire l'interface en anglais.

Il faut savoir qu'au Japon, le tarif du trajet est calculé en fonction de la distance parcourue. Dans le métro par exemple, vous aurez toujours une grande carte affichée au dessus des bornes avec le prix entre la gare de départ et chaque station. Vous devrez donc identifier le prix de votre trajet et choisir la bonne case sur l'écran de la borne.

Pas de panique si vous vous êtes trompés et que vous n'avez pas assez payé. A la sortie, le portique ne s'ouvrira pas, mais vous pourrez aller aux bornes "fare adjustement" pour régler la différence.

Pour les longs trajets

Si vous devez voyager sur de longues distances, il y a de fortes chances pour que vous soyez amenés à prendre un Shinkansen ou un Limited Express. Dans ces cas là, la réservation est plus complexe car vous devrez choisir plusieurs options:

  • Le choix de la classe: 1ère classe (green class) ou normal (ordinary)
  • Le choix de la réservation du siège: réservé en wagon non fumeur, réservé en wagon fumeur, non réservé

Pour cette raison, nous vous suggérons de vous rendre directement au guichet de la gare et de montrer votre feuille de route Hyperdia au personnel. Précisez bien si vous souhaitez voyager en 1ère classe et si vous souhaitez réserver de siège. En cas d'incompréhension, l'employé vous proposera probablement par défaut un siège réservé en classe ordinaire.

Vous pourrez aussi en profiter pour demander des sièges côté fenêtre, c'est toujours plus agréable!

Conseil n°4: Ne réservez pas de siège pour les longs trajets sauf en période d'affluence ou si vous possédez un JR pass

Dans les Shinkansen et les Limited Express, la réservation d'un siège est payante. N'utilisez donc cette option que si vos chances de trouver une place dans le train vous semblent faibles, ou que vous possédez un JR Pass (dans ce cas spécial, la réservation est gratuite).

Généralement, la fréquence des trains est importante, même en milieu de journée. Lors de nos différents séjours, nous avons toujours trouvé de la place dans les wagons sans réservation. Toutefois, nous vous conseillons de réserver votre siège dans les cas suivants:

  • Vous voyagez sur une ligne à haute fréquentation le vendredi soir ou le dimanche soir
  • Vous voyagez pendant la Golden Week ou des jours fériés sur des trajets populaires
  • Vous montez à l'une des dernières stations de la ligne et le train risque d'être déjà bien plein
  • Vous voyagez en famille et souhaitez rester groupés
  • Il n'y a pas de wagon sans place réservé (assez rare)
  • Vous possédez un JR pass

Au contraire, nous vous conseillons de ne pas réserver de siège si:

  • Vous montez dans le train à sa gare de départ ou au début de la ligne
  • Vous empruntez une ligne à fréquence élevée et n'avez pas d'impératifs horaire
  • Vous voyagez en pleine journée

Bilan de la fréquentation lors de nos différents séjours

En avril/mai 2010, nous avons beaucoup voyagé en train durant la Golden Week sur de longs trajets. Le 2ème jour de la semaine (non férié), nous avons fait le trajet aller-retour Kyoto/Hiroshima dans la journée. A notre grande surprise, le train n'affichait pas complet, que ce soit à l'aller ou au retour.

En milieu de semaine nous avons parcouru le trajet Kyoto/Tokyo en fin de journée. Cette fois il y avait plus de monde, mais il restait encore quelques sièges non réservés, généralement au milieu des rangées de 3. Globalement, nous avons remarqué beaucoup d'affluence aux périodes de pointes (tôt le matin et à partir de 17h), mais dans la journée, globalement, nous n'avons pas constaté une forte fréquentation.

En mai 2015 (hors Golden week), nous avons effectué tous nos trajets sans réservation. A chaque fois nous avons trouvé de la place côte à côte sans difficulté, même pour nous rendre de Shin-Fuji à Tokyo en soirée. Par contre, sur ce dernier trajet, le wagon sans réservation où nous étions était quasiment plein une fois arrivés à Yokohama.

Pour éviter le stress de ne pas trouver de place, nous sommes systématiquement arrivés au moins 15 minutes en avance pour les trajets à faible fréquence, afin d'être en première position sur la file d'attente du quai. Finalement, à chaque fois, tous les passagers de notre gare sont montés dans le train.

Conseil n°5: Calculez la rentabilité d'un JR pass

Non, le JR pass n'est pas toujours rentable lors d'un séjour au Japon! On a trop souvent le reflex de se dire que c'est LE pass du voyageur, mais attention, le prix du JR pass étant tout de même élevé, assurez-vous de le rentabiliser avant de l'acheter.

Avant toute chose, sachez qu'il existe plusieurs types de JR Pass. Il y a bien sûr le JR Pass national (formules 7 jours, 14 ou 21 jours) et des JR pass régionaux dont la zone géographique est plus limitée. Pour plus d'informations sur les conditions d'utilisation, les exclusions et les prix, rendez-vous sur Japan Rail Pass.

Pour savoir s'il est avantageux d'acheter un JR pass pour votre séjour, rendez-vous sur Hyperdia. Identifiez chacun de vos déplacements et additionnez les prix. Pour les trajets en Shinkansen et Limited Express, n'oubliez pas d'inclure le prix du siège (seat fee) qui est à ajouter au prix du trajet. Dans tous les cas, le siège est payant, mais le prix est plus élevé si vous optez pour un siège réservé.

Faites attention aux exclusions et aux lignes qui sont exploitées par des compagnies privées. Dans ces cas précis, vous devrez dans tous les cas acheter un ticket. Incluez également le prix de vos déplacements locaux.

Ensuite, comparez:

  • Si le pass coûte moins cher que l'ensemble de vos trajets, n'hésitez pas et achetez à l'avance le JR pass qui vous correspond le mieux.
  • Si le prix du JR Pass est similaire ou légèrement supérieur, nous vous recommandons de l'acheter car il vous permettra de voyager en toute tranquillité sans vous soucier d'acheter de ticket et vous pourrez systématiquement opter pour la réservation gratuite de vos sièges.
  • Si le prix du JR Pass est vraiment plus onéreux, ne le prenez pas. Une fois sur place, vous pourrez acheter vos tickets dans chaque gare, quelques minutes avant votre départ. Ceci demande un peu de logistique mais n'est vraiment pas sorcier.

Notre expérience: 3 voyages, 1 seul JR Pass acheté

Lors de nos 3 séjours au Japon, nous n'avons acheté qu'une seule fois un JR Pass. En avril 2010, Flo avait loué une voiture pendant 10 jours (voyage à 4) et en 2015 à 2, nous avons fait un mix entre des locations de voiture dans chaque zone de visite et quelques trajets en train pour les longues distances. Au final, cette combinaison s'est avérée plus rentable et pratique que de prendre un JR pass. La flexibilité d'une voiture de location est aussi à prendre en compte car elle permet de s'aventurer loin des gares sans aucune contrainte horaire.

Conseil n°6: Achetez une carte Suica

Si vous comptez prendre régulièrement le train ou le métro, nous vous recommandons d’acheter une carte Suica dès votre arrivée à Tokyo. Mais qu'est-ce que la carte Suica? C'est en fait un carte ultra pratique que vous achetez et rechargez aux bornes Suica présentes un peu partout (surtout dans les gares). Elle s'utilise ensuite en passant la carte devant le lecteur des portiques. A Tokyo, toutes les gares en sont équipées. Cela vous permet de ne plus gérer l'achat de ticket pour chaque trajet, ni de vous soucier des correspondances entre le métro et le train.

Pour vous expliquer tout ça, voici un article très complet de Kampai sur l'indispensable carte Suica.

Conseil n°7: Ne prenez pas le métro aux heures de pointe

Si vous êtes amenés à vous déplacer lors d'une période de pointe sur des lignes locales (essentiellement entre 7h30 et 9h30), vous risquez de vous retrouver au milieu d'un flot incessant de voyageurs déterminés à rejoindre leur travail. Peut-être avez-vous déjà entendu parler des "pousseurs", armés de leurs gants blancs, qui poussent à bout de bras tous les passagers pour les compacter dans le wagon? La légende est vraie, et même si on ne trouve que des pousseurs à certaines stations, nous ne vous recommandons clairement pas cette expérience.

Si vous devez voyager pendant l'heure de pointe, nous vous recommandons de ne pas transporter de gros sacs ou d'attendre le temps que l'affluence baisse. A noter que toutes les lignes de métro et de train ne sont pas bondées, certaines étant plus ou moins fréquentées.

Cauchemar dans le métro de Kyoto

Un beau matin de mai 2010, j'ai eu la bonne idée de prendre le train de banlieue pour me rendre à la gare centrale de Kyoto. Il était aux alentours de 8h. Lorsque je suis montée dans le train, en début de ligne, il n'y avait déjà plus de places assises. Je suis donc restée debout au milieu du sas principal.

A chaque arrêt, un flot de passagers montait dans le wagon, le remplissant progressivement. Nous commencions à être déjà bien serrés et nous n'étions toujours pas arrivés à Kyoto. Lorsque nous avons atteint la première gare en ville, le quai était noir de monde! Voyant le train déjà rempli, je me demandais comment tous ces passagers allaient pouvoir rentrer. Et c'est là que le calvaire à commencé!

Les portes se sont ouvertes et la foule a commencé à s'engouffrer dans le wagon déjà plein. En l'espace de quelques secondes, j'ai été propulsée contre les passagers qui m'entouraient oubliant ainsi toute notion d'intimité. Ma poitrine était comprimée contre le dos d'un jeune homme et une femme était plaquée contre mon dos. Le train est reparti alors que le quai était toujours noir de monde. Je ne pouvais plus trop bouger, j'espérais juste pouvoir sortir à ma destination. A l'arrêt suivant, même scénario. Mais ce que je n'avais pas envisagé, c'était que la situation puisse encore s'aggraver.

J'avais pourtant l'habitude d'emprunter les métros et RER bondés de Paris en pleine semaine, mais à côté je vous assure que ça n'est rien! Les portes se sont ouvertes, et malgré qu'il ne semblait plus possible de faire entrer un individu dans le train, le flot de passagers a commencé à nous pousser pour monter. Je n'ai pas vu s'il y avait des pousseurs sur le quai, mais d'un coup, nous avons été écrasés les uns contre les autres.

J'étais tellement comprimée que ma cage thoracique avait dû mal à se déployer. J'avais du mal à respirer, j'essayais d'haleter, respirant par petites bouffées d'air.

Le train est reparti. C'est alors que je me suis sentie mal. Il faisait terriblement chaud. J'avais l'impression de suffoquer, je manquais d'air. Prise de violentes bouffées de chaleur, je me sentais partir. Enfin les portes se sont ouvertes. Nous arrivions à la gare centrale. Et d'un seul coup, tout le wagon s'est vidé en quelques secondes. En un instant, je me suis retrouvée catapultée à l'extérieur sans comprendre ce qui m'arrivait.

Il n'était pas possible de s'opposer au flot de passagers en marche. Je me suis donc laissée porter par le courant jusqu'à ce que la marrée humaine se dissipe, le temps de reprendre mes esprits.

Conseil n°8: Suivez les lignes dans le métro

Le Japon est un pays très codifié et les couloirs dans les gares ne font pas exception à la règle. N'oubliez pas qu'au japon on roule à gauche, donc que le sens de marche est le même. Lorsque vous êtes dans le métro, serrez-vous donc toujours sur la gauche. Dans certains couloirs, vous remarquerez des traces colorées qui ornent le sol. Suivez-les scrupuleusement car elles indiquent les sens de circulation.

Fléchage métro de Tokyo

Respectez-les d'une part vis à vis des autres passagers et d'autre part car vous risquez une réprimande si vous ne suivez pas les règles. J'en ai fait l'amère expérience lors de mon arrivée à Narita en 2010, le tout premier jour où j'ai mis les pieds sur le sol japonais.

Le jour où je me suis fait arrêter par la police japonaise

Je venais d'atterrir à l'aéroport de Tokyo Narita. Mon premier objectif était de prendre le Narita Express pour rejoindre Tokyo. Ne voulant pas rater le prochain départ du train, je me suis précipitée vers le quai.

Un peu perdue avec la signalisation japonaise, je n'avais fais attention au sens de marche et je me suis bêtement engagée dans une voie réservée au sens opposé. Il n'y avait aucune barrière pour le signaler, il fallait juste respecter la logique de circulation. Après avoir fait quelques mètres, j'entends siffler derrière moi.

Je me retourne et aperçoit un groupe de 4 policiers en train de courir vers moi.

Je m'arrête complètement abasourdie. Arrivés à ma hauteur, l'un des homme se met à littéralement m'engueuler en japonais, déballant des dizaines de mots que je ne comprenais pas. Il n'avait pas l'air de s'inquiéter du fait que je ne comprenne pas.

Il me demande alors mon passeport et l'épluche dans tous les sens. Avec ses collègues, ils se sont mis a regarder attentivement chaque page, puis l'un d'eux à sorti un talkie-walkie. Il a alors échangé quelques mots par radio, puis a communiqué mes coordonnées ainsi que le numéro de mon passeport.

J'ai commencé à prendre peur, ne comprenant toujours pas ce que j'avais pu faire. Une fois la conversation terminée, ils ont noté mes coordonnées dans un petit calepin. Allais-je être fichée dès mon entrée sur le territoire? Finalement, sans plus d'explications sur ces étranges procédures, ils m'ont laissé repartir après m'avoir fait des gestes pour que je comprenne mon erreur.

Conseil n°9: Identifiez les wagons

Au Japon, certains wagons ont des usages particuliers. Il est donc important de bien les identifier avant de les emprunter.

Par exemple, sur certaines lignes locales très fréquentées, il existe un wagon réservé aux femmes pendant les heures d'affluence. Ce wagon est indiqué par sa couleur (il a souvent une teinte différente, généralement rose) et par des indications au sol, comme le montre l'image ci-dessous.

Si vous êtes un homme, ne montez jamais dans ces wagons aux horaires d'affluence. Par contre, en dehors des heures de pointe, vous pourrez grimper sans problème dans ce wagon.

Il existe aussi sur certains trains des wagons 1ère classe (green class) reconnaissables avec un trèfle vert. Ils sont réservés aux porteurs d'un ticket spécifique. Vous trouverez également des wagons silencieux, où il est interdit de parler à moins de chuchoter. Bref, soyez vigilants et ne courrez pas vers le train sans regarder où vous rentrez.

En parlant de wagon, soyez également attentifs aux symboles que vous verrez au niveau de certains sièges. Au Japon, certaines places sont réservées aux personnes âgées, aux femmes enceintes, aux infirmes ou aux personnes accompagnées avec de jeunes enfants. Si vous rencontrez ces logos, surtout ne vous asseyez pas à ces places, même s'il n'y a personne dans le train. Elles sont strictement réservées pour les personnes concernées.

Conseil n°10 : Installez-vous confortablement en basculant le siège à votre convenance

Les Japonais ont inventé une multitude de concepts innovants et pour assurer un maximum de confort pour les usagers des trains (hors métro). Ils ont ainsi créé des systèmes permettant la bascule des sièges pour qu'ils puissent toujours être dans le sens de la marche!

Si vous faites attention, vous verrez qu'au terminus de chaque train, un employé parcourt tous les wagons et bascule chaque siège pour positionner le dossier dans l'autre sens! Une fois le train bien agencé, les passagers pourront y rentrer.

L'avantage de ce système, en plus de pouvoir toujours être dans le sens de la marche, c'est qu'il est idéal si vous voyagez en famille! Fini les 4 heures de train sur 2 rangées différentes. En toutes circonstances, vous pourrez positionner vos sièges de manière à ce qu'ils soient face à face si vous voyagez ensemble.

Jusqu'à présent, nous n'avons vu que 2 systèmes différents, mais il en existe peut-être d'autres:

  • Dans le Shinkansen, c'est toute la rangée des 3 sièges qui pivote. Sur les rangées de 3 sièges, regardez en dessous de l'assise côté couloir. Vous verrez un petit levier permettant de déverrouiller la rangée. Une fois les sièges libérés, il vous suffira de les faire pivoter pour positionner la rangée dans le sens souhaité.
  • Dans les JR Line, c'est le dossier des 2 sièges qui bascule. Pour le faire bouger, il vous suffit de le pousser ou de le tirer. Vous remarquerez que la forme du siège et son revêtement sont les mêmes des 2 côtés!

Surtout n'ayez aucune honte à le faire, cette pratique est très courante et souvent utilisée par les familles.

Vous ne voulez pas rater nos prochaines publications? Il y a plein de moyens pour nous suivre!
Comment suivre Smartrippers ?

Commentaires
4 Commentaires
  1. Author avatar
    Katja
    21/06/2018

    Merci pour toutes ces infos ! L'article est vraiment très intéressant. Je pars au Japon en novembre prochain et je sens que je vais me rendre à la gare 3 heures à l'avance à chaque fois que je devrais prendre le train lol

    • Smartrippers avatar
      Smartrippers
      22/06/2018

      Ah on y sera peut être en même temps ;-) C’est vrai que c’est impressionnant les premières fois! Mais on te rassure, la signalisation est vraiment très bien faite. Tout est toujours traduit en anglais et les numéros des quais sont bien indiqués. Si tu as déjà tes billets, c’est vraiment simple :-)

  2. Author avatar
    Freeman
    27/03/2018

    Bonjour bravo pour ton blog une question quand je vais sur hyperdia et que je tape Tokyo -Matsumoto il me répond "route is not found" comment savoir alors le prix des trajets sans prendre le pass , car je vais un peu partout et j'ai des trajets en bus prévus aussi pour mon premier voyage je pars dans 5 jours merci de ta réponse jean

    • Smartrippers avatar
      Smartrippers
      30/03/2018

      Bonjour Jean. Hyperdia est LE site internet qui te donnera toutes les infos sur les trains qui circulent au Japon, y compris les prix. Si le trajet n'a pas été trouvé c'est que le nom de la gare de départ ou d'arrivée a probablement mal été saisi. Pour que ça marche, il faut bien sélectionner l'une des gares dont le nom sera indqué dans la liste déroulante qui s'affichera au fur et à mesure que les champs de départ et arrivée seront rempli. Je viens de faire la simulation et ça marche très bien ;-) => Voir la recherche

Ecrire un commentaire